Chargement...
Chargement...

<i>Little big man </i> et la collection <i>Nomad's land </i>

Publié le 25/10/2004
...où de la dissidence en matière d'éducation...

Depuis le printemps 2004 une nouvelle collection, facilement repérable par son format carré (ou presque) et ses couleurs vives, est apparue dans le paysage de l'édition pédagogique : les éditions Little big man ont lancé la collection Nomad's land.

Déjà riche de huit titres cette collection est surtout remarquable par son approche des thèmes traités et par le choix de ses auteurs. A travers cette nouvelle collection, Little big man "s'engage dans le renouveau pédagogique" et propose "un forum de l'éducation". A l'image de son directeur de collection, Jean-Luc Muracciole, à l'origine d'une structure pédagogique expérimentale pour les exclus du système, les auteurs réfléchissent à "d'autres modes d'enseignement possibles."

Ainsi, nous livre-t-on une réflexion sur l'enseignement de la philosophie. François Dagognet, philosophe, nous montre comment l'enseignement de cette matière est inaccessible aux élèves et propose une réflexion et des solutions pour la rendre compréhensible. Son objectif : ramener la philosophie au quotidien. (François Dagognet et Luc Muracciole, Entretiens sur l'enseignement de la philosophie ).

Pascal Bouchard, dans Plaidoyer pour un vrai débat sur l'éducation : les vraies questions sur l'école, nous livre lui une réflexion plus large destinée à l'ensemble des acteurs de l'éducation nationale, tant au niveau politique que social.

Jean-Gabriel Cohn-Bendit nous propose un ouvrage sans concession qui, comme son sous-titre l'indique, "n'a pas été écrit pour plaire à tout le monde". Il faut, pour lui, ramener l'école à son rôle fondamental. (Lettre ouverte à tous ceux qui n'aiment pas l'école : ce livre n'a pas été écrit pour plaire à tout le monde)

Comme François Dagognet s'attaquait à l'enseignement de la philosophie, Jacques Vauthier se charge dans Echecs et maths de l'enseignement des mathématiques et montre l'urgence de le faire évoluer.

Les deux documents suivant ne relèvent pas directement de la pédagogie mais plutôt de la sociologie.

Ainsi, Enculé ! l'école est-elle homophobe ? de Guillaume Tanhia pose la question de l'homophobie à l'école et montre que le sujet reste tabou pour le jeune découvrant une sexualité différente et une violence homophobe.

Une vie de foot : l'intégration par le sport des jeunes en difficulté de Paul Orsatti relate l'expérience d'un footballeur professionnel, expérience qui le mènera jusqu'à l'agrégation et qui est utilisée comme support pour les exclus du système éducatif.

 

La rentrée 2004, trois ouvrages

Dans Manifeste pour une nouvelle école, on retrouvera Jean-Luc Muracciole, directeur de la collection et collaborateur de François Dagognet. Il s'associe ici avec Cynthia Fleury pour nous présenter une nouvelle structure expérimentale pour les élèves en rupture de scolarité.

Dans le second, Peut-on forger son identité à l'école ? Ravaillac (A paraître), il sera question de l'expérience d'étudiants du lycée Henri IV qui se sont vu interdire la publication de leur revue sous de mauvais prétextes : "d'identités sexuelles".

Pastichant Catherine M. et sa vie sexuelle, La vie professionnelle de Laurent B. nous relate par le menu les péripéties, angoisses et aléas de la vie d'enseignant " de base". Splendeurs et misères des cours d'écoles ou les enseignants sont aussi de hommes, après tout.

 


Souhaitons donc une longue vie à cette nouvelle collection. Qu'elle nous apporte des solutions nouvelles en ces temps de remise en cause et de dévaluation du système éducatif.

Illustration © Robert Doisneau, extraite de Les doigts pleins d'encre, ed. Hoëbeke

Chargement...