Chargement...
Chargement...

L'adoption

Publié le 08/10/2010
Vrais ou faux parents, biologiques ou adoptifs, pays d'origine ou pays où l'on vit, les questions liées à l'adoption sont nombreuses…
Que l'on fasse le choix de révéler au plus tôt l'adoption ou encore que l'on attende « le bon moment », il est très fréquent que les enfants adoptés traversent une vaste période de questionnement. Sentiment d'abandon, incompréhension avec les parents adoptifs que l'on croit liés à l'absence de gènes communs, ou encore recherche de ses origines quand on a été adopté à l'étranger, toutes ces questions peuvent créer de réels malaises au sein de la famille.

Les parents peuvent être gênés de répondre à des questions bien souvent liées à leur sexualité et surtout se sentent jaloux et ont peur de perdre leur enfant face aux parents biologiques. Quant aux enfants, ils ont souvent l'impression d'être un second choix, s'estiment moins bien que les autres puisqu'ils ont été abandonnés et ont l'impression que leur place est ailleurs. Sentiment bien souvent renforcé quand la couleur de peau les différencie totalement de leurs parents voire de leurs frères et sœurs.

Si le dialogue et les explications claires semblent être une condition sine qua non, les parents peuvent parfois se retrouver à court de mots… les livres s'avèrent être un bon support pour aborder le sujet. De même ils ont l'avantage de montrer aux enfants que leur cas n'est pas unique et que d'autres avant eux ont traversé cette sensation de perte de repères. La sélection qui suit est composé d'albums pour les plus jeunes, de documentaires et de romans. Chacun à sa manière aborde un pan de l'adoption et de ses conséquences.



En attendant Timoun
de Geneviève Casterman
En attendant Timoun est un très bel album où une maman raconte à son enfant les longs mois précédents le jour où elle a enfin pu le ramener chez elle. Cette maman est un crocodile qui raconte les différentes phases traversées entre le moment où elle reçoit l'agrément et celui où elle peut enfin le rencontrer. Dès le début, elle sort sur sa terrasse, ses bagages sont prêts et on comprend que même si cela doit durer des années, elle ne pourra pas vivre normalement en attendant. Espoir, tristesse, abattement, colère, énervement, tous les sentiments y passent et montrent de très jolie manière comment un lien peut se tisser entre un mère adoptive et son enfant né de l'autre côté de la Terre avant même qu'ils ne se soient rencontrés.
A partir de 3 ans.

On s'est adoptés de Catherine Dolto
Ce titre fait partie de la fameuse collection « mine de rien » dirigée par le docteur Catherine Dolto qui s'adresse plutôt aux parents. Elle permet de trouver les mots simples pour expliquer les situations complexes que peuvent rencontrer les enfants. Dans celui concernant l'adoption, plusieurs situations sont évoquées : des parents qui ne peuvent pas assurer la subsistance de leur petit, ceux qui ont déjà des enfants mais qui décident d'accueillir un enfant dont les parents n'ont pas pu s'occuper et les difficultés d'adaptation rencontrées par les enfants nés à l'étranger. Ici, pas d'histoires mais des réponses anticipées aux questions récurrentes des petits dès 2-3 ans.

Mon petit poussin vert d'Adèle Sansone et Anke Faust
Otek est un jars qui rêve secrètement de devenir papa. Mais malheureusement aucune poule ne veut lui céder un œuf… Aussi lorsqu'il trouve un gros œuf dans la forêt, il décide de le couver et de lui donner tout son amour comme s'il s'agissait de son propre poussin. Mais lorsque l'œuf éclot, il en sort un petit dinosaure et comme souvent ce petit ne va pas s'apercevoir de sa différence jusqu'à ce que les animaux de la ferme lui fassent méchamment remarquer. Commence alors pour lui la recherche de son véritable papa avec une question latente : qui est ton papa, celui qui t'aime et s'occupe de toi ou celui à qui tu ressembles ?

Notre petit lapin de Kes Gray et Mary McQuillan
Ce titre raconte comment Maman Vache et Papa Cheval vont annoncer à Petit Lapin qu'ils ne sont - étonnamment - pas ses parents. A cette annonce, Petit Lapin qui ne se doutait de rien se sent très seul et surtout indigne d'être le fils de Marguerite et Sergio. Il s'imagine alors qu'en leur ressemblant vraiment ils continueront à être ses parents pour toute la vie…
Le ton de cet album est résolument optimiste, le texte est extrêmement drôle, de même que les illustrations. Plus que les réactions difficiles des enfants, on nous raconte ici ce passage délicat qu'est l'annonce de l'adoption, quand tout ce que les enfants ont toujours tenu pour acquis s'effondre.
A partir de 4 ans.

Il me rend chèvre de Jeanne Willis
Il me rend chèvre est très proche, dans le propos, de Mon petit poussin vert. Ici, une chèvre ne pouvant pas avoir d'enfants décide d'en adopter un. « Tant qu'il est en bonne santé, je me moque de son apparence » et c'est ainsi qu'elle ramène chez elle un bébé tigre. L'adaptation est très difficile, cet enfant ne mange pas comme elle, il rugit extrêmement fort et ne sait pas jouer calmement avec les enfants du voisinage. C'est bien simple, personne n'aime ce petit, à part sa mère bien-sûr ! Bébé tigre parviendra-t-il à se faire des amis, sera-t-il un jour accepté par ses voisins malgré sa différence criante ?
A partir de 4 ans.

La famille de Florence d'Annette Aubrey et Patrice Barton
En sortant du bain, la petite Florence se rend compte qu'elle n'a pas la même couleur de cheveux que sa mère ni ses tâches de rousseur. Sa mère en profite donc pour lui raconter comment elle est arrivée dans la famille…
Cet album très classique évoque les différentes problématiques relatives à l'adoption de manière très optimiste et présente l'avantage de proposer une liste de conseils destinés aux parents ou aux enseignants en fin d'ouvrage.
A partir de 3 ans.

Anika, le jour où la famille s'est agrandie de Sabine Cotte
A la lisière entre le documentaire et l'album, ce carnet de voyage raconte les ultimes jours avant l'arrivée d'Anika, petite fille indienne dans une famille française. L'auteur s'est inspiré de son propre carnet pour raconter tout ce qu'elle a ressenti entre le voyage, la vie en Inde, l'orphelinat… On sent que la famille avait envie de s'imprégner au maximum de ce pays afin de pouvoir raconter plus tard leurs sensations à Anika… avant qu'elle puisse y retourner elle-même. La plupart des dessins ont été réalisés en Inde pendant que l'auteur adoptait sa fille ; l'ensemble est très émouvant.
A partir de 5 ans.

Nina a été adoptée de Dominique de Saint Mars et Serge Bloch
Ce titre fait partie de la très illustre série Max et Lili, qui raconte sous forme de BD les petits tracas du quotidien. Dans cet opus, ils entendent leur mère parler d'adoption et se mettent à penser qu'ils ne seraient peut-être par leurs enfants naturels… Ils vont donc demander à Nina leur camarade de classe qui a été adoptée lorsqu'elle était bébé des précisions sur cette chose étrange qu'est l'adoption.
L'avantage de ce titre est qu'il pourra être donné à des premiers lecteurs qui l'utiliseront de façon autonome. De plus, une liste de questions en fin d'ouvrage invite l'enfant à réfléchir sur sa propre situation.
A partir de 7 ans.

Ma mère zéro de Marjolijn Hof
Fé est né en Bosnie, il a été adopté puis emmené aux Pays-Bas. Il a une sœur, née, elle, en Chine. Leurs différences physiques ont fait qu'il n'y a jamais eu l'ombre d'un doute sur leurs origines et la famille, très unie, vit bien la situation. Pourtant un jour, Fé va raconter son histoire à Maud, une nouvelle copine et celle-ci va s'étonner de ce que Fé n'a jamais essayé de savoir qui était sa mère, sa vraie mère. Tel un petit grain de sable dans le mécanisme, tous ses repères vont vaciller ainsi que ceux du reste de la famille. Fé va vouloir entreprendre des recherches pour retrouver celle qui l'a mis au monde.
Entre fol espoir, désillusion, enthousiasme et rêve éveillé, il ne sait même plus ce dont il a envie. Quant à la famille, alors que les parents s'inquiètent des conséquences de potentielles retrouvailles, sa sœur, elle, s'enferme dans un mutisme colérique, sachant qu'elle ne pourra jamais retrouver sa mère biologique.

Comme toujours chez Marjolijn Hof, les sentiments sont évoqués avec justesse et délicatesse : la quête de Fé est semée d'embûches, de réflexions et de changements d'avis. Pour autant, comme tout petit garçon de 8 ans, il vit aussi des aventures qui allègent son quotidien et amènent beaucoup de gaité au récit. Quant à nous, lecteurs, on suit cette aventure le cœur battant, partagé nous aussi entre différents sentiments.
Idéal à partir de 10 ans.

Le fils de l'océan de Béatrice Hammer
Le jour de ses 13 ans, Gustave apprend incidemment qu'il a été adopté. Le choc est rude, tellement inattendu qu'il peine à le croire. Et surtout il ne comprend pas comment ses parents auraient pu lui cacher une chose pareille. Tout cela lui semble tellement impossible, qu'il décide que c'est faux. Mais le déni n'est pas une chose simple, le doute s'installe, le regard sur les parents se modifie. Quand finalement le voile est levé, plusieurs phases se succèdent, une forte colère teintée d'incompréhension (comment peut-on attendre 13 ans pour révéler une telle chose à son fils ?) puis le désir de connaître ses origines, sa famille.
Gustave est d'origine polynésienne ; pour apaiser sa colère et répondre à ses questions, ses parents lui offrent un billet d'avion pour Tahiti. Là, il va essayer de recoller les différents morceaux de sa personnalité. Dans ce petit roman, toutes les question relatives à l'adoption sont abordées, en particulier celles qui surviennent à l'adolescence. En montrant ainsi les effets dévastateurs d'un silence prolongé, ce roman permet aussi de toucher du doigt les différentes raisons qui poussent les parents à se taire.
A partir de 10 ans.
Chargement...