Chargement...
Chargement...

L'hébreu

Publié le 07/08/2009
Langue héritière de trois mille ans de création continue, l'Hébreu moderne est parlé par plus de huit millions d'individus à travers le monde. Pourtant, jusqu'à la création de l'Etat d'Israël en 1948, cette langue n'avait pas de foyer national et n'existait que dans sa forme religieuse et antique: l'Hébreu biblique.
L'Hébreu ancien est la langue de la Bible et ne doit sa survie qu'à celle-ci. L'Hébreu biblique, langue religieuse commune à tous les juifs de la Diaspora pendant deux millénaires, permit de riches échanges culturels entre les communautés juives de par le monde. Pendant des siècles, elle fut juste une langue d'appoint, souvent mélangée au quotidien à d'autres langues. Le Yiddish, par exemple, est un mélange de vieil Allemand et d'Hébreu.

Au XVIIIe et XIXe siècles, des intellectuels juifs décident de s'approprier la langue hébraïque et de lui redonner vie. Mais le vocabulaire de l'Hébreu biblique est très limité et ne correspond pas aux réalités contemporaines. Langue imagée et pleine de métaphores, elle s'applique surtout à la religion et n'est utile que si l'on souhaite se plonger dans les textes religieux d'origine.

L'Hébreu au XXe siècle doit donc sa renaissance au travail de quelques intellectuels juifs dès le XVIIIe siècle. Des penseurs réinventent alors la langue religieuse pour enrichir sensiblement son champ lexical. Ils imaginent de nouveaux termes pour s'adapter à une nouvelle réalité et respecter les exigences du monde moderne. Parmi eux, Eliezer Ben Yehuda, le père de l'Hébreu moderne, révolutionne la langue sacrée des prières et de l'étude. Il travaille quotidiennement à sa résurrection. Grâce à son travail, l'Hébreu moderne devient la seule langue vivante qui soit fondée sur l'écrit.

La création de l'état d'Israël en 1948 parachève l'entreprise de résurrection de l'Hébreu puisque la langue millénaire devient, avec l'arabe, la langue officielle du jeune Etat.

Du point de vue étymologique, la véritable "mame loshen" ("langue mère" en Yiddish) des langues sémitiques est vraisemblablement l'araméen, dont l'arabe et l'hébreu s'inspirent largement. L'écriture hébraïque trouverait également son origine dans les hiéroglyphes. L'hébreu moderne, dont le champ sémantique a en parti été créé aux XIXe et XXe siècles pour compléter les lacunes de l'hébreu antique, emprunte aussi des mots à l'arabe et à certaines langues européennes. Le Yiddish qui reste parlé dans certaines communautés juives en Israël et aux ,Etats-Unis a influencé et enrichi l'Hébreu moderne. Quant aux termes désignant les nouvelles technologies, ils viennent souvent de l'anglais.

Si vous souhaitez vous plonger dans l'apprentissage de cette langue chargée d'histoire et  lire Aharon Appelfeld, David Grossman et Amos Oz en langue originale, nous vous proposons plusieurs ouvrages dont vous pouvez consulter la liste ci-contre. Pour en voir les fiches détaillées, cliquez sur le titre qui vous intéresse.




Image : Calligraphie de la lettre Aleph © Michel d'Anastasio
Chargement...