Chargement...
Chargement...

Le polonais, une langue résistante !

Publié le 24/12/2007
Riche et complexe, la langue polonaise est moins difficile à apprendre qu'il n'y parait. il suffit d'un peu de méthode !

Considérée comme une langue appartenant au groupe slave occidental, elle naît au VI ème siècle d'un mélange de différents dialectes parlés par les tribus slaves venues s'installer dans le bassin de l'Oder et de la Vistule.

Le polonais connaît alors son apogée entre 1569 et 1795. A cette époque il s'agit d'une lingua franca (langue véhiculaire) utilisée dans une grande partie de l'Europe centrale et orientale. Elle recouvre les territoires de la Pologne, de la Lituanie ainsi qu'une partie de la Biélorussie, de l'Ukraine, de la Lettonie et de la Russie occidentale.

Entre 1795 et 1918, la Pologne disparaît de la carte de l'Europe et se voit partagée entre trois puissances que sont la Russie, l'Autriche et la Prusse. Elle doit donc résister à ces différentes vagues d'oppression et lutter contre les tentatives de germanisation et de russification.

Actuellement, le polonais est parlé par environ 95% de la population polonaise ; il est devenu un symbole d'identité nationale.

Au fil des ans, la langue a su se maintenir malgré les enjeux historiques que le pays a endurés. En effet, l'usage de l'alphabet latin défendu par l'église catholique a contribué à l'opposition à la civilisation orthodoxe russe qui utilise l'alphabet cyrillique. La langue a même su s'enrichir de mots étrangers en provenance d'Italie, de France, d'Allemagne et d'ailleurs.

Même si le polonais paraît imprononçable pour beaucoup d'entre nous, nombre de sons sont similaires au français. N'ayez donc crainte des suites de consonnes interminables et laissez vous tenter par cette langue riche !

De plus, certaines lettres comportent des signes particuliers appelés signes « diacritiques » qui les distinguent des autres lettres de l'alphabet latin (il s'agit de l'accent ou du point placés au dessus de certaines lettres).

Pour avoir un aperçu de la langue, voici une brève présentation de la grammaire polonaise.

Sa structure est complexe, il s'agit d'une langue à déclinaison qui compte 7 cas.

Il existe également 5 genres qui désignent successivement le masculin, le féminin, le neutre mais aussi 2 genres spécifiques au pluriel :

Le masculin personnel qui s'applique uniquement aux hommes et aux groupes mixtes (hommes et femmes),

Le pluriel général qui concerne les femmes, les enfants, les animaux, les objets et les noms abstraits.

Le polonais ne possède pas d'article car le genre est exprimé par la terminaison du mot.

Les adjectifs sont placés devant le nom et s'accordent en fonction du genre de ce dernier.

L'ordre des mots est relativement libre en polonais puisque leur position ne détermine pas leur fonction, cette dernière se détecte grâce à leur terminaison. Mais l'ordre normal reste sujet, verbe, objet. Si l'on veut porter l'attention sur un mot en particulier, il suffit de changer l'ordre de la phrase.

La conjugaison est quant à elle tout aussi complexe. Pour conjuguer un verbe, il ne suffit pas de connaître son infinitif, il faut également connaître les terminaisons de la 1 ère et de la 3 ème personne du présent singulier voire celle de la 3 ème personne du pluriel. D'après ces terminaisons, on distingue 4 modèles de conjugaison.

 Il existe aussi des verbes irréguliers. Mais l'une des principales particularités de la langue polonaise réside dans l'aspect. Il s'agit une distinction entre deux façons d'envisager une action verbale : l'une dans la durée (aspect imperfectif), l'autre en tant qu'action finie (aspect perfectif). En conclusion, le système des aspects est compliqué mais le système des temps est plus simple.

Aujourd'hui, le polonais est parlé par environ 45 millions de locuteurs.

Chargement...