Chargement...
Chargement...

Les jeunes années de la République américaine

Publié le 31/01/2007
Mère des démocraties occidentales modernes, la République américaine a été le laboratoire des balbutiements de l'état de droit tel que nous le concevons aujourd'hui. Voici un tour d'horizon des meilleurs ouvrages sur le sujet.

Oui, encore un dossier sur les Etats-Unis, mais rassurez vous, nous n'y parlerons pas de l'administration Bush", ni de "l'impérialisme américain", mais de livres qui ont en commun d'une part d'être parus récemment, et d'autre part de parler plutôt des jeunes années de la République américaine, que ce soit par le biais de biographies de personnages, véritables "pères fondateurs" de celle-ci, ou par le biais de livres s'intéressant aux théories politiques. Il est toujours intéressant de connaître l'histoire et l'origine d'un pays pour comprendre son actualité, et quitte à contredire ma première phrase, j'ajouterai un mot sur la politique de l'administration Bush, juste pour dire qu'un "retour aux sources" peut être un moyen comme un autre de compréhension du présent.


Sur la constitution américaine et la politique...

Jean-Eric Branaa, La constitution américaine et les institutions, Ellipses, collection Les essentiels de civilisation anglo-saxonne
Un petit ouvrage très clair sur la constitution des Etats-Unis, jamais changée depuis plus de deux cents ans. Après un petit rappel historique sur l'histoire du pays depuis ma colonisation anglaise jusqu' à l'indépendance, l'auteur détaille les grands principes de cette constitution, et les institutions qui en découlent. Enfin sont décrits les célèbres 10 amendements, bien connus de tous les amateurs de séries policières ("vous avez un mandat?"), ainsi que les amendements postérieurs.
Un petit ouvrage donc très utile pour comprendre les origines et le fonctionnement institutionnel des Etats Unis, notamment pour bien comprendre les enjeux des dernières élections, et leurs conséquences possibles sur la politique extérieures de G. W. Bush.

Magali Bessone, A l'origine de la république américaine, un double projet : Thomas Jefferson et Alexander Hamilton, M. Houdiard, collection Horizons américains
Deux hommes s'affrontent particulièrement sous la présidence de Washington pour la mise en oeuvre de leurs théories politiques, Thomas Jefferson et Alexander Hamilton. On a souvent opposé le républicain Jefferson au monarchiste Hamilton, le démocrate au libéral, l'ancien au moderne. Magali Bassone restitue ici avec finesse la richesse de deux visions politiques qui ont fondé et parcouru toute l'histoire de la République américaine. Hamilton y apparait attaché à une Union forte, Jefferson, s'il est nationaliste, intègre d'avantage les deux niveaux de pouvoirs, fédéral et fédérés. Ce sera le génie de Lincoln de faire la synthèse des deux systèmes, le nouveau principe devient alors "l'égalité de tous, à partir de cette égalité minimale qu'est l'égalité devant la loi, et le rôle du gouvernement fédéral est de faire respecter cette égalité. C'est Hamilton au bras de Jefferson".

Thomas Jefferson, Ecrits politiques, Belles Lettres, collection Bibliothèque classique de la liberté
Un recueil de textes de celui que l'on appelle "le père de la déclaration d'indépendance", troisième président des Etats-Unis, ambassadeur en France entre 1785 et 1789. Il s'y fait le défenseur d'un idéal "lockien" fondé sur les droits naturels des individus garantis par un état fédéral limité dans ses prérogatives, et à ce titre garde toute son actualité.


Quelques personnages incontournables...

Woodrow Wilson, Washington, Payot, collection petite bibliothèque
Les éditions Payot ont eu la bonne idée de rééditer cette biographie du premier président de Etats-Unis, écrite en 1893 par un de ses successeurs alors professeur d'histoire et de sciences politiques. Cet ouvrage ne révolutionne pas le genre biographique, plus proche qu'il est de l'hagiographie, dressant le portrait d'un homme intègre et brillant général, mais se révèle être un témoignage intéressant d'un futur président sur un autre homme d'Etat, de même qu'une peinture assez réaliste de la société de l'époque. Washington acquiert aussi sous la plume de Wilson la stature de modèle du nationaliste américain, au moment où la nation américaine, convalescente de la guerre de sécession, se forme réellement en cette fin de XIXe siècle.

Stacy Schiff, La grande improvisation : Benjamin Franklin, la France et la naissance des Etats-Unis, Grasset
Biographie partielle, puisqu'elle s'attache aux années de lutte pour l'indépendance de la jeune république américaine et au role que tint Franklin comme ambassadeur en France, son action pour gagner le Royaume de France à sa cause et ses relations avec les autres pères de la Révolution américaine.

Gonzague Saint-Bris, La Fayette, Télémaque
2007 sera l'année du deux cent cinquantième anniversaire de la naissance du Marquis de La Fayette. Gonzague Saint-Bris consacre une biographie à ce "héros de la liberté", biographie qui, à l'image de son héros, est riche de rencontres de personnages célèbres ou non, d'événements liés à la politique française de la fin du XVIIIe siècle, mais aussi, et surtout pour ce qui nous intéresse ici, liés à la guerre d'indépendance américaine, dont il fut un des grands acteurs encore reconnu comme tel outre-Atlantique. On sent que l'auteur avait à coeur d'écrire ce livre, et il arrive à y restituer sa passion.                                                    

Gouverneur Morris, Journal, Mercure de France, collection Le temps retrouvé
Bien que cette édition ne soit pas récente, elle illustre à merveille, avec le livre précédent, l'ancienneté des relations entre la France et les Etats-Unis, nous offrant le journal d'un ambassadeur américain à Paris sous la Révolution, qui se fait le peintre d'une société en plein bouleversement, engagé, ironique, passionnant.

Chargement...