Chargement...
Chargement...

Les musiques électroniques

Publié le 09/09/2002
House, garage, jungle, techno, sample, rave....la musique électronique est variée. Pour mieux la comprendre voici quelques pistes.

Si je vous dis musique électronique, à quoi pensez-vous ?

a) A un DJ fou derrière ses platines,

b) A votre album préféré de Portishead,

c) A votre premier synthétiseur,

d) A rien, vous n'aimez que le Rock n' Roll

Hé bien, les bonnes réponses sont a, b, c, et d, car les racines de la musique électronique baignent dans les terres fertiles du rock n' roll... avis aux amateurs.

Aujourd'hui tout le monde a déjà entendu parler de la House, du Trip-hop, ou au moins des Raves. Autant de termes que l'on regroupe sous le vocable Techno sans pour autant en connaître l'origine.

On attribue généralement la paternité de la musique électronique à la musique concrète née dans les années 40. Certains vont même jusqu'à remonter en 1913 en évoquant un traité des Dadaïste "l' Art des bruits".

Il faut en fait attendre les années 60 pour que certains musiciens sortent de la musique populaire chantée, très en vogue à cette époque avec les Beatles ou les Rolling Stones. On appellera cette tendance le rock psychédélique.

John Cage ou Phil Glass font partie des premiers à mélanger les sons de l'époque aux sons électroniques. Mais c'est le groupe Kraftwerk qui va marquer le début des années 70 avec une musique dans laquelle les fondateurs du groupe vont inclure des bruits de la vie courante. On qualifie alors ce genre de musique industrielle.

A la fin des années 70, la musique électronique commence à poindre le bout de son nez. Il faut cependant attendre le passage du mouvement New wave et Punk pour que cette musique se popularise.

Les années 80 voient les premiers samplers arriver. Ces machines à échantilloner permettent de "capturer" un son et de le rejouer à l'infini. Les premiers scratches des DJ apparaissent, l'électro funk voit le jour. Cette musique va engendrer des danses comme le smurf ou la breakdance qui seront suivis par le Hip-Hop.

A Detroit, des artistes vont inventer une musique futuriste liant la Soul, la Pop anglaise et le son kraftwerk. La Techno est née.

Pris au sens large, ce terme évoque aussi une façon de vivre pour toute une génération. Comme les boîtes de jazz dans les années 40 ou le festival de Woodstock à la fin des années 60, les Raves sont d'immenses rassemblements où l'on danse jusqu'à plus soif. L'utilisation de la drogue vient parfois ternir le tableau de ces festivités, mais ce problème est un peu trop souvent évoqué par les détracteurs du mouvement techno. Pouvons-nous résumer ce genre musical au seul mot ecstasy ?

La musique électronique, à l'image de notre société, continuera à évoluer. Reste à savoir comment car l'aspect commercial a dopé la production et le pire côtoie le meilleur. Serait-ce la rançon de toute musique populaire ?

Pour vous aider à comprendre j'ai sélectionné trois ouvrages.

Tout d'abord Techno rebelle un siècle de musique électronique de Ariel Kyrou aux éditions Denoël. L'auteur choisit ici de montrer les filliations entre la scène électronique actuelle et les autres genres musicaux (rock, jazz, dance, disco...). Se croisent alors les Dadaïstes, les acteurs du mouvement Hip-Hop, les fondus de la House, mais aussi les futuristes italiens, les déjantés du rock allemand et les fous de la musique expérimentale. Ce livre est un manifeste plus qu'une simple histoire de la musique électronique.

Ensuite, Mix les musiques électroniques de Nicolas Gambe aux éditions Alternatives. Ce livre vous propose de découvrir tous les genres qui composent cette musique ainsi que les acteurs de ce mouvement. Une mise en page très graphique vous fait surfer sur la vague électronique. Un livre à lire pour comprendre le style de vie de toute une génération.

Et enfin, le catalogue de l'exposition Sonic Process qui se tiendra au Centre Pompidou du 16 octobre 2002 au 6 janvier 2003.

Ce catalogue nous fait découvrir les paysages sonores de la musique contemporaine de ces quinze dernières années. Le choix de cette exposition s'est notamment porté sur les croisements entre arts plastiques et musique électronique. D'autres sujets tels que l'appropriation des sons par l'artiste, les statuts des créateurs de cette musique ou les connections culturelles entre jazz, funk world vont être abordés par des philosophes, des musiciens et des artistes. 

Pour en savoir plus sur la musique électronique, une petite liste de livres s'impose...

Chargement...