Chargement...
Chargement...

Lettres de prison (3)

Publié le 27/06/2006
Pour terminer ce dossier sur les prisons, quelques titres commentés par les libraires de la Pochotèque...

Quelques chroniques de livres :

Paroles de détenus, Collectif
Un florilège de textes (courtes proses, lettres, poèmes versifiés) écrits entre les murs par des auteurs célèbres et anonymes. Les textes sont regroupés de façon thématique, selon « la structure d'une marelle, allégorie par excellence de la vie humaine : entre la terre et le ciel, et tout au bord de l'enfer » (J.-P. Guéno, préfacier). La lecture de ces « paroles de détenus », saisissantes de retenue et d'authenticité, est une magnifique et terrible plongée dans l'univers carcéral. La préface (par J.-P. Guéno) et la postface (par l'Observatoire Internationale des Prisons) permettent aux néophytes d'appréhender rapidement et justement les problèmes des prisons françaises aujourd'hui.

Médecin-chef à la prison de la Santé, Véronique Vasseur
Pendant sept ans, V. Vasseur consigne par écrit les scènes incroyables auxquelles elle assiste dans la prison de la Santé. Au-delà des très graves constats, directement liés à son activité professionnelle, qu'elle fait sur les conditions sanitaires et médicales en prison, son témoignage rend compte de la situation extrêmement alarmante de chaque instant dans le quotidien des détenus. La parution de son ouvrage, au début de l'année 2000, avait suscité un tel émoi dans la presse et dans l'opinion publique que la classe politique avait commandé une enquête sur l'état des prisons en France. Quelques mois plus tard, le rapport présenté au Parlement titrait : « Prisons : une humiliation pour la République. »

La prison : à l'ombre des hauts murs, Jean-Claude Vimont
La belle collection Découvertes des éditions Gallimard retrace l'histoire de la prison pénale française depuis sa naissance, en 1791, jusqu'à aujourd'hui. L'auteur, universitaire rouennais spécialiste de l'histoire carcérale, parcourt, en six grandes époques, le chemin qui mena la prison pénale de sa double mission théorique, punitives et éducatives, à l'échec mal assumé de la seconde partie de sa mission. La richesse de son information, notamment iconographique, font de ce documentaire une excellente synthèse de l'histoire de la prison pénale, une juste interrogation de ses aspirations, de ses contradictions, et de son possible devenir.

Considérations sommaires sur les prisons, les bagnes et la peine de mort, Eugène-François Vidocq
Inspirateur du Vautrin de Balzac et du Jean Valjean de Hugo, Vidocq aura pu se prévaloir, à défaut d'une irréprochable honnêteté, d'avoir mené une existence hautement romanesque : jeune fugueur du foyer parental, incarcéré, soldat de l'armée révolutionnaire, bagnard, policier, préfet de police, puis… écrivain. Ses Considérations sommaires sont la peinture de l'ignoble réalité carcérale dont il fut fin connaisseur. Sa pensée est d'une clarté et d'une pertinence fascinantes et, surtout, d'une troublante actualité. « Tout cela, diront certains lecteurs, n'existe plus, heureusement. Voire… » commente Alphonse Boudard, également connaisseur, dans sa courte postface.

La prison, APERI (Association pour les personnes en voie de réinsertion)
La collection « idées reçues » s'est donné pour principe de répertorier, sur un sujet donné, les préjugés qui hantent la pensée collective : soumises à l'analyse de spécialistes, les « idées reçues » ainsi disséquées apportent un éclairage distancié et approfondi sur ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir. Les prisons ont toujours existé, elles coûtent cher, on peut y travailler, le sexe y est interdit, le personnel d'encadrement trop peu nombreux,… ? Jacques Lerouge (ancien détenu et fondateur de l'APERI) et Carol Saint-Guilain (sociologue) font, avec une grande rigueur et une extrême précision, un état des lieux de la prison française : sa place dans le système pénal, le détail de son fonctionnement interne et de ses interactions avec l'extérieur.

| 1 | 2 | 3 |
Chargement...