Chargement...
Chargement...

Mollat Vox 61

Publié le 30/05/2011
Les libraires sont de retour avec leurs coups de cœur sonores. Montez le son !

Côté Bande Dessinée,
Sarah Vuillermoz  présente Jeanine de Matthias Picard (L'Association)
La vie incroyable et passionnante de Jeanine, prostituée, la soixantaine. Jeanine a grandi en Algérie, plutôt garçon manqué, elle n'était pas prédisposée vis-à-vis des hommes et se destinait à la compétition de natation. Après diverses tribulations et une déception amoureuse, elle devient "Isa la Suédoise", la "plus grande prostituée de Strasbourg"...

Pour la Jeunesse,
Élisabeth Paré présente Comme une soudaine envie de voler : carnet de curiosités de Magnus Philodolphe Pépin de Thierry Dedieu (Petite plume de carotte)
Le petit héros, Magnus Philodolphe Pépin, est un grand observateur de la nature. Au fil de ses balades, ses rencontres avec les animaux et ses diverses expériences, il se découvre des envies. L'envie de voler et de construire de fabuleuses machines inspirées de la nature pour y parvenir.

En Littérature,
le coup de coeur de Sylvie Latour est Gin et les Italiens de Goldie Golbloom (Bourgois)
Gin est albinos. Après son mariage, elle se retrouve dans une ferme sur les terres reculées du bush australien où les villageois se moquent d'elle. Jusqu'au jour où en 1944, Antonio et John, deux prisonniers de guerre italiens, sont placés chez elle et son époux comme ouvriers agricoles. Elle va alors imaginer une vie plus vaste. Prix de l'Association of Writers and Writing Programs (AWP) 2008.

Un livre de poche,
Les enfants de la veuve de Paula Fox (Folio-Gallimard), présenté par Marie-Aurélie Buffet
A la veille de leur voyage en Afrique, Laura Maldona Clapper et son époux Desmond organisent une fête de départ dans leur chambre d'hôtel new-yorkaise. Ils ont convié Carlos, le frère de Laura et un critique musical raté, sa fille Clara née d'une précédente union et Peter, un éditeur qu'elle n'a pas revu depuis une bonne année. Cette soirée va peu à peu se transformer en règlement de comptes.


Et, pour terminer ce 61ème MollatVox, deux coups de cœur au rayon des Beaux-Arts,

CCCP : cosmic communist constructions photographed de Frédéric Chabin (Taschen), présenté par David Raiffé
90 bâtiments en provenance de quatorze anciennes républiques soviétiques différentes, témoignent d'un renouveau inattendu de l'imagination et du foisonnement insoupçonné qui se produisit entre 1970 et 1990. Ces bâtiments, qui illustrent les jaillissements chaotiques provoqués par la dégradation d'un système politique et social, annoncent la fin de l'Union soviétique.


Odilon Redon : les attaches invisibles d'Alexandra Strauss (Télémaque), présenté par Isabelle Harchi
Odilon Redon a été en décalage avec son époque, précurseur des surréalistes, symboliste avant l'heure, il reste un peintre inclassable. Alexandra Strauss retrace son combat pour faire accepter et assumer son art si différent. Elle évoque sa passion pour Poe, ses rencontres fugitives avec Delacroix ou Corot et son amitié pour Mallarmé.

Bibliographie