Chargement...
Chargement...

Mon cher journal

Publié le 10/06/2010
Aujourd'hui, le journal est devenu un véritable genre littéraire, avec ses codes et surtout ses références en littérature pour la jeunesse. Depuis quelques années, nombre d'éditeurs se sont emparés de ce support, créant une production pléthorique, mais pas forcément homogène.
Parler de journal intime renvoie encore trop souvent à un public de lectrices et encore trop peu de lecteurs. Cela tient sans doute au goût bien plus développé chez les filles pour les sentiments personnels, le ressenti de l'auteur-narrateur. L'action est rarement au centre du récit, ce qui conduit les garçons à se détourner des journaux, qu'ils cataloguent dans les « livres de filles ».

Il faut également souligner le fait que les journaux intimes publiés pour la jeunesse, sont bien souvent eux-mêmes écrits par des filles. Du Journal d'Aurore de Marie Desplechin, au Journal d'Anne Frank, en passant bien sûr par Journal d'une princesse, série de Meg Cabot, les garçons ne sont pas souvent mis en scène en tant qu'auteurs.

La nouvelle tendance éditoriale consiste à donner la parole aux garçons mais là encore, cela intéresse malgré tout plutôt un lectorat féminin. Citons en ce sens, l'ouvrage de Colas Gutman, Journal d'un garçon, publié dans la collection Médium à l'Ecole des Loisirs : dans ce journal très drôle, Paul, élève en seconde, relate sa vie quotidienne entre famille recomposée, copains et amour impossible en la personne de Lisa Tapir, en terminale. Tout cela couché sur le papier en cachette, car quoi de plus anormal qu'un adolescent qui tient un journal intime ? Les idées reçues demeurent… A partir de 12 ans.

De même, Journal d'un dégonflé, de Jeff Kinney, chez Bayard jeunesse : un nouveau tome, le troisième, vient de paraître. La vie quotidienne de Greg Heffley, adolescent ordinaire qui doit composer entre une vie de collégien parfois mouvementée, des parents pas toujours compréhensifs et un grand frère plutôt envahissant. Une prose très enlevée agrémentée de petits dessins, exactement comme le ferait n'importe quel pré-ado. Dès 10 ans.

Narré par des filles, pour les filles, Journal d'une princesse, paru en dix tomes chez Hachette jeunesse, a de quoi ravir les amatrices de paillettes, potins et autres histoires sentimentales. Mia, collégienne new-yorkaise, apprend du jour au lendemain qu'elle est princesse d'une petite principauté du sud de la France. Dans son journal, elle raconte sa nouvelle vie de princesse qu'elle doit concilier avec ses études, les frasques de sa petite famille et sa vie sentimentale ! Tout un programme, agrémenté comme toujours dans les journaux intimes, des impressions personnelles et des émotions ressenties par l'héroïne. Dès 9 ans.

De même, Mon journal grave nul, de Jim Benton chez Bayard jeunesse : huit titres du journal de Jasmine Kelly, adolescente à l'humour caustique, sont actuellement disponibles et un journal intime à customiser entre copines est à paraître en juin. Dès 10 ans.

Pour les amateurs et amatrices d'histoire, Gallimard-jeunesse publie depuis 2005 la collection Mon histoire qui propose des journaux intimes tenus par des enfants de toutes les époques. D'une esclave romaine relatant l'éruption du Vésuve, à Sissi ou Isabelle de Castille, en passant par Constance, la fiancée de Mozart, le lecteur peut découvrir, dès 9 ans, des pans de l'Histoire à travers des récits prenants et personnels. Le petit plus : la forme de ces journaux, avec une couverture cartonnée et la tranche des pages comme passée au coupe-papier. Notons que le dernier paru met en scène Yves, captif des pirates, premier représentant du sexe masculin dans cette collection !

Enfin, pour les plus petits : Journal d'un chat assassin, écrit par Anne Fine et publié à l'Ecole des Loisirs dans la collection Mouche, aura de quoi ravir les enfants en cours d'apprentissage de la lecture. Un chat de bonne famille raconte son injuste mise en quarantaine par ses maîtres, tout ça à cause d'une banale histoire de disparitions d'oiseaux, souris et autres lapins. Un style humoristique et provocant, ajouté à des illustrations très réussies, donnant au final un petit livre accessible dès 7 ans. Pour allier lecture et plaisir !

Le journal est devenu un style éditorial en vogue qui a fait ses preuves auprès des enfants comme des ados, avec des références à la fois divertissantes mais aussi riches d'enseignement. Il permet de pénétrer les pensées et la vie quotidienne de personnes réelles ou imaginaires, des existences d'exception, ou plus ordinaires, mais toujours susceptibles de fasciner le lecteur curieux d'apprendre, de rêver, de rire ou sourire.

Et pour nos lecteurs plus grands, voici d'autres titres, plutôt côté ados :

Journal d'Aurore, de Marie Desplechin
En trois tomes dans la collection Médium à l'Ecole des Loisirs. Les problèmes existentiels d'une jeune lycéenne au caractère bien trempé, un personnage attachant, drôle, décapant.

Journal d'un vampire, de L.J. Smith, chez Hachette jeunesse dans la collection Black Moon.
Les amateurs d'histoires d'amour, de vampires et autres créatures des ténèbres apprécieront cette série dont le succès n'est plus à faire.

Le journal de Georgia Nicolson, de Louise Rennison, chez Gallimard dans la collection Scripto
Hilarant !!!


Ce dossier a été réalisé grâce à la participation de Sophie Landureau, élève à l'IUT Métiers du Livre, Bordeaux III.
Chargement...