Chargement...
Chargement...

Monet, chasseur de lumières

Publié le 23/09/2010
Une grande rétrospective de l'un des peintres majeurs de l'Impressionnisme s'ouvre au Grand Palais du 22 septembre 2010 au 24 janvier 2011.
De tous les impressionnistes (Renoir, Sisley, Pissarro…), Monet est celui qui est allé le plus loin dans l'exploration de la peinture de plein air. Le motif finit par devenir presque accessoire.

La grande obsession de Monet fut la lumière, ses jeux et ses mystères. N'a-t-il pas déclaré en 1895 : « Les autres peintres peignent un pont, une maison, un bateau et ils ont fini. Moi, je veux peindre l'air dans lequel se trouve le pont, la maison, le bateau. La beauté de l'air où ils sont et ce n'est rien d'autre que l'impossible. »

Cette exploration commence à partir de 1890 avec son travail proprement révolutionnaire sur les séries : Meules, Cathédrale de Rouen, Peupliers de Giverny. Un même motif que le peintre essaie de saisir suivant les différentes heures et les saisons. Cette recherche trouve son apothéose dans l'éblouissante suite des Nymphéas où la lumière et l'air jouent avec l'eau multipliant les effets de transparence et de couleurs. Une œuvre qui finit au bord de l'abstraction dont on mesure aujourd'hui l'influence et les résonances sur l'art du XXème et notamment sur la peinture américaine de l'après-guerre (Pollock, Rothko, Joan Mitchell …).


Voici des ouvrages et une performance Internet (http://www.monet2010.com/fr#/home/) qui vont totalement vous plonger dans l'œuvre de Monet.
Chargement...