Chargement...
Chargement...

Pour les mamans qui aiment lire

Publié le 06/07/2011
Elle revient chaque année à la fin du mois de mai, immuablement coincée entre la Fête du Travail et la Fête des Pères : la Fête des Mères aura lieu cette année le 29 mai !Vous les suspectez d'en avoir assez des éphémères bouquets de fleurs, des sempiternels flacons de parfum et des diaboliques boîtes de chocolats (on serait en automne ou en hiver, pourquoi pas, mais là ce serait franchement déplacé pour ne pas dire complètement sournois, ne croyez-vous pas ?), alors pourquoi ne pas profiter de ce qu'elles aiment lire pour leur offrir un livre ? Polars, clins d'œil et littérature

Les clins d'œil

Voici tout d'abord une sélection de petits livres aux titres performatifs à la limite du gadget.
Ainsi, dans la collection des « Petits livres à offrir… », on en trouve un spécialement conçu à l'attention des mamans. Ces petits livres illustrés s'inspirent largement du scrap-booking pour ce qui est de leur mise en page et mêlent anecdotes, conseils utiles et histoires drôles.
Dans la même veine, la collection « Je t'aime » consacre un volume aux mamans. Il en existe une grande variété et les éditeurs ne se lassent pas d'en publier, les cahiers à compléter disposent eux aussi de leur version Fête des mères, un petit cahier hautement personnalisable par les enfants.
Intitulé Ça va être ta fête, maman, le livre de la célèbre humoriste Florence Foresti est quant à lui idéal pour conjuguer humour avec amour.
De même, le petit livre Les mamans, dans la même collection que Les papas, Les ados, ou encore Les flics, permet de leur faire un clin d'œil à la fois tendre et moqueur.
Attention Maman va craquer sera quant à lui à prendre avec un peu plus de pincettes…

Où il est question des mères

Qu'ils soient morts depuis longtemps ou encore bien en vie, nombreux sont les écrivains qui se sont se sont confiés sur le sujet. C'est ainsi que l'on peut lire des textes très personnels de Duras, Inoué, Lapouge, Amado ou encore Proust dans les recueils intitulés A ma mère ou encore Maman chérie, ou encore Toi, ma mère (paru il y a quelques années déjà).

Nos coups de cœur en littérature

Superbe roman que l'on doit à l'Italien Tiziano Scarpa, Stabat Mater se déroule dans l'orphelinat de la Pietà, dans le Venise du XVIIIe siècle. Le personnage central est une adolescente mystérieuse qui s'adresse chaque nuit à sa mère, cette « Madame Mère » qu'elle n'a jamais connue. On y croise également un prêtre un peu étrange à la chevelure rousse qui répond au doux nom de Vivaldi.
Autre grand roman italien du moment, D'acier dispose de tous les ingrédients pour figurer en tête de liste des livres incontournables pour cet été. Ce véritable roman social se déroule dans une ville industrielle du littoral toscan et décrit un microcosme ouvrier autour d'une aciérie démoniaque, le tout par le prisme d'une amitié fusionnelle entre deux adolescentes pressées de grandir.
Décidément, l'Italie n'est pas en reste ces temps-ci ! Le dernier livre de l'Américaine Marlena de Blasi se lit tout aussi bien comme un roman ou un récit de voyage. L'auteur y livre ses coups de cœur culturels (culinaires en particuliers) et ses nombreuses rencontres dans cette magnifique région qu'est la Toscane (loin des affres de Piombino cette fois-ci !).
On en parle beaucoup ces temps-ci, et avec raison ! Entre son excellent recueil L'Antarctique et sa dernière nouvelle Les trois lumières (qui flirte cette fois-ci avec le court roman), la jeune Irlandaise Claire Keegan dispose décidément du talent nécessaire pour être une nouvelliste reconnue. Ses portraits de femmes, quels que soient leur âge et leur situation matrimoniale, témoignent d'une grande sensibilité et d'un remarquable souci du détail.
Autre auteur amplement médiatisé ces temps-ci, Siri Hustvedt nous régale avec son dernier roman. Intitulé Un été sans les hommes (tout un programme !), celui nous plonge dans la tourmente d'une femme dont le mari décide du jour au lendemain de faire une pause après 30 ans de mariage pour vivre pleinement sa liaison avec une jeune Française. Désemparée et au bord de la folie, il ne lui reste plus qu'à quitter New York pour se réfugier dans son Minnesota natal le temps d'un été. Un beau roman féminin !
Autre roman passionnant à ne pas manquer outre-atlantique, Les privilèges de Jonathan Dee met en scène un couple qui aurait absolument tout pour être heureux, mais quand on dit que l'argent ne fait pas le bonheur…
Signé par l'Irlandaise Maggie O'Farrell et récompensé par le Costa Book Award, Cette main qui a pris la mienne fait aussi partie des incontournables du moment. Il s'agit d'un magnifique roman sur les relations maternelles et sur le pouvoir destructeur des non-dits. Bouleversant !
Adapté au cinéma sous le titre Où va la nuit, Mauvaise pente raconte le destin effroyable d'une femme poussée au meurtre par un mari violent, qui va s'efforcer de retrouver son fils, jadis rejeté par son père à cause de son homosexualité. Un roman à la fois passionnant et terriblement poignant.
Tel est également le cas de Louisa et Clem de Julia Glass, qui retrace l'histoire deux sœurs aux antipodes l'une de l'autre (l'une est une écolo marginale tandis que l'autre mène une vie plutôt conservatrice) mais qui sont toujours présente pour se soutenir mutuellement en cas de coup dur. Un très beau roman !
Situé en Nouvelle Angleterre, Dark Island met en scène un jeune homme et une jeune femme dont le lien d'amitié va finalement se transformer en histoire d'amour. Malheureusement, comme la jeune femme ne côtoyait celui qui deviendra son mari que de loin en loin, elle n'est certainement pas au bout de ses peines et apprendra à ses dépens qu'il ne faut jamais se fier aux apparences… Une histoire très romanesque et pleine de rebondissements signée par la grande Vita Sackville-West.
N'oublions pas Tante Mame, ce divertissement littéraire que l'on doit à l'Américain Patrick Dennis et qui relate les tribulations d'un parangon d'exubérance et de son neveu, dont elle a la responsabilité. C'est drôle et on en redemande !
Enfin, comment faire l'économie de ce magnifique roman psychologique intitulé Quatre jours en mars, que l'on doit au Danois Jens Christian Grondhal ? Servi par une remarquable traduction, ce roman brillant retrace l'histoire d'une femme qui sera amenée à remettre toutes ses décisions (aussi bien sur le plan professionnel que personnel) en question en l'espace de quelques jours.

Nos coups de cœur en polar

Les carnets secrets d'Agatha Christie, retrouvés par John Curran, réjouiront les nombreux lecteurs de la reine du crime. Pour tout savoir sur les dessous de l'écriture, ébauches, brouillons, listes de personnages, mobiles de meurtres, méthodes d'empoisonnements, et scènes supprimées de certaines œuvres… En bonus : deux nouvelles inédites !
Voyager à Venise en lisant un polar de Donna Leon est toujours un bonheur. Où l'on retrouve le commissaire Brunetti enquêtant sur le corps d'une fillette retrouvé dans un canal et confronté dans le même temps aux agissements d'une secte qui sévit dans la cité des Doges…
Après le succès de Robe de marié, Pierre Lemaître brouille à nouveau les cartes pour notre plus grand plaisir… machiavélique ! Qui sera le plus dangereux : le bourreau, ou la victime ?
Toujours à la pointe, Kay Scarpetta se forme aux techniques révolutionnaires de l'autopsie virtuelle dans une base de l'Armée de l'Air à Dover. Une radiographie en 3D pratiquée sur le corps d'un jeune homme amené à la morgue va révéler d'étranges blessures, inexplicables.
Fascinante plongée dans les dernières technologies scientifiques criminelles, le nouveau titre de Patricia Cornwell vous initiera à un univers dont vous ne soupçonniez même pas l'existence…
La nouvelle enquête de Harry Bosch, personnage récurrent de Michael Connelly, est un événement toujours attendu. Au premier plan, la mafia chinoise de Los Angeles… Meurtre, racket, triade locale, Harry aura fort à faire. Le lecteur fera connaissance avec un nouveau personnage, l'inspecteur Chu, détaché de l'Unité des Crimes Asiatiques, venu seconder notre héros.

Les clins d'œil

Où il est question des mères

Nos coups de cœur en littérature

Nos coups de cœur en polar

Chargement...