Chargement...
Chargement...

Rentrée théâtrale pour Laurent Mauvignier

Publié le 30/07/2013
Tandis que l'adaptation de son roman Ce que j'appelle oubli par le chorégraphe Angelin Preljocaj éblouit la biennale de Lyon, Laurent Mauvignier signe une pièce explosive (très prochainement jouée) aux éditions de Minuit : Tout mon amour.Parole au libraire et parole à l'auteur.
« Tout mon amour est un livre résolument explosif. Imaginez une famille accablée de secrets. Bon, c'est le cas de n'importe quelle famille, me direz-vous. Sauf que dans celle qui vient de voir le jour sous la plume de Laurent Mauvignier, le silence et les tabous ont pris de telles proportions qu'il y a non pas un seul éléphant, mais bel et bien un troupeau de ces jolis petits pachydermes dans la pièce, pour reprendre une expression anglo-saxonne. C'est ainsi que l'on suit une famille qui se rend (en partie) à l'enterrement du grand-père paternel, évènement qui va servir de révélateur, dans le sens chimique du terme, pour des tensions accumulées depuis trop longtemps. On se rend vite compte que derrière le masque des non-dits et des « ça va », tout est fissuré. Inutile de vous dire que lorsque, après dix années de refoulement minutieux, les émotions vont enfin sortir, il y aura du sang sur les murs ! Le vernis de politesse se dissout littéralement et, comme l'on peut s'y attendre, l'hystérie et la violence deviennent les seuls modes d'expression de l'angoisse et de la douleur. Si l'on ajoute à cela le fait que les frontières soient brouillées entre les morts et les vivants, ce qui permet à certains de régler leurs comptes une dernière fois, l'on obtient un portrait de famille redoutable. Et finalement, si Ce que j'appelle oubli se lisait comme un monologue de théâtre, voilà que la nouvelle pièce de Laurent Mauvignier se lit comme un roman des plus efficaces. »

Fleur Aldebert pour le blog des littératures, « Ces mots-là, c'est Mollat »


Cette pièce sera créée par le Collectif Les Possédés, au Théâtre Garonne, à Toulouse, du 23 au 27 octobre 2012, puis repris au Théâtre de la Colline, à Paris, du 21 novembre au 21 décembre 2012.

Parole à Laurent Mauvignier :






Voici aussi la présentation du spectacle d'Angelin Preljocaj, adapté de Ce que j'appelle oubli, à découvrir au Pavillon Noir du mardi 15 au mardi 22 janvier 2013 :





Bibliographie de Laurent Mauvignier

Sur Laurent Mauvignier

Chargement...