Chargement...
Chargement...

Verdun

Publié le 12/02/2016
« La guerre […] Je vois des ruines, de la boue, des files d'hommes fourbus, des bistrots où l'on se bat pour des litres de vin, des gendarmes aux aguets, des troncs d'arbres déchiquetés et des croix de bois, des croix, des croix. »

Cette peinture de la guerre décrite par Roland Dorgeles dans Les croix de bois donne une idée de l'enfer que fût Verdun. Guerre d'usure, bataille défensive, Verdun est le symbole d'une intensité destructrice jamais égalée dans l'histoire militaire européenne. En quelques mois, l'affrontement fit 700.000 morts parmi les belligérants.

Dans notre imaginaire collectif Verdun symbolise le carnage de ce début de siècle. Elle est devenue la bataille symbole des « boucheries » de la Première Guerre Mondiale. Qu'ils soient français ou allemands, les témoignages des survivants rendent compte de cette barbarie qui brutalisa les sociétés.
Trois quarts du total des divisions que comptait l'armée françaises participèrent à cette bataille titanesque ou la mort était donnée à une échelle industrielle. Pour preuve de cette « brutalisation », le 21 février 1916, premier jour de l'offensive allemande, un million d'obus furent tirés.

Verdun, dernière grande victoire française, n'a cessé depuis d'être utilisée dans les discours politiques et d'être présente dans les manuels scolaires, tant français qu'allemands. A travers une sélection de livres d'histoire, de témoignages et d'écrivains, nous vous proposons de (re)découvrir cette bataille capitale de 14-18.

Bibliographie du libraire

Chargement...