Chargement...
Chargement...

La condition animale : plaidoyer pour un statut de l'animal

Auteur : Lauriane Fallay d'Este

Paru le : 05/06/2006
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : La pensée écologique
Contributeur(s) : Préfacier : Allain Bougrain-Dubourg

16,60 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Plaidoyer sur la condition animale. L'auteur veut reconsidérer le sort de l'animal qui joue un rôle majeur dans la biodiversité et l'équilibre écologique de la planète. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ce livre se veut une défense de l'animal par rapport à son actuel statut hérité du code Napoléon (1804). Malgré les conquêtes sur le plan législatif et juridique de ces dernières années, jamais la condition animale n'a été aussi malmenée : transport, trafic, maltraitance, expérimentation et industrialisation de l'animal... L'animal est réifié, nié alors que le traité d'Amsterdam le reconnaît comme «être sensible». Cette contradiction même rend la loi le plus souvent inapplicable en matière de justice. Notre propos a été de démontrer que l'anthropocentrisme et l'anthropomorphisme ont, pendant des siècles, présidé au destin de l'animal, que le rationalisme du XVIIe siècle a imposé avec Descartes l'animal-machine qui a permis tous les crimes commis à l'encontre de la vie animale, notamment l'expérimentation animale et certaines traditions d'une cruauté injustifiable. Les recherches récentes de l'éthologie lui ont enfin restitué sa vraie place. Différent de l'homme, s'il ne possède pas le langage - organe social de communication - il possède ses codes qui sont aussi un langage comportemental dans un monde qui s'appréhende. C'est au nom de cette différence qu'un véritable statut de l'animal s'impose aujourd'hui, parce qu'il est notre semblable dans la chaîne de l'évolution ; autre et semblable, il peut nous réconcilier avec le sens du sacré que nous avons perdu car le langage ne résout pas tout, pas plus que le système juridico-social dans lequel nous vivons, créé pour les hommes, pour une société d'hommes. Aussi est-il peu lucide de tenter de lui appliquer notre système sociétal et d'évoquer la «personne animale». Il nous faut inventer autre chose. Nous proposons quelques pistes. À l'heure où la biodiversité est en péril et où nous perdons de plus en plus nos liens avec la nature, l'animal nous rappelle nos origines. Il participe aussi de la vie et à ce titre est respectable. L'humanité ne peut que se grandir en reconnaissant des devoirs envers ce compagnon de l'évolution dont Darwin a fait un frère. Cet ouvrage fait aussi le point juridique sur la condition animale et sur les propositions de révision du code civil proposées par le rapport Antoine.

Fiche Technique

Paru le : 05/06/2006

Thématique : Animaux sauvages

Auteur(s) : Auteur : Lauriane Fallay d'Este

Éditeur(s) : Sang de la terre Ellébore

Collection(s) : La pensée écologique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86985-169-3

EAN13 : 9782869851696

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 206

Hauteur : 23 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 312 g