Chargement...
Chargement...

L'islam, fondateur de la science : la Renaissance et les Lumières, les siècles de plagiat

Auteur : Nasr Eddine Boutammina

Paru le : 11/05/2006
Éditeur(s) : al-Bouraq
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Etudes
Contributeur(s) : Non précisé.

17,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Selon l'auteur, les savants occidentaux, depuis la Renaissance, n'ont fait que s'inspirer des découvertes réalisées par les savants musulmans. Il entend faire reconnaître la valeur de grands esprits comme ar-Razi, al-Birouni ou al-Kashi et dénonce la mise à l'écart de leurs travaux. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

L'Islam fondateur de la Science La « Renaissance » et les « Lumières », les siècles de plagiat L'Histoire orthodoxe a, durant des siècles, organisé tout un échafaudage dit historique, avec un zèle et une imagination tout particuliers dans le domaine des sciences. L'Eglise, bibliophage de la littérature musulmane, a su élever au niveau d'un art le plagiat et la tautologie : le mouvement des copistes-traducteurs a donné naissance à des générations d'auteurs qui s'approprient, en version latine, les oeuvres savantes musulmanes. Ainsi se poursuit, depuis le VIIIè siècle, une politique systématique d'acquisition et de mise à disposition des oeuvres plagiées, compilées, commentées, imitées, travesties, puis occultées sous le patronyme des plagiaires pour être intégrées selon une politique à l'effet contre-culturel et contre-civilisationnel. L'Eglise et son Orthodoxie légitime cette préoccupation constante car au XIVè siècle, la rédaction, l'impression, la vente, la lecture des livres, ainsi que l'enseignement sont sous son contrôle inconditionnel. Tandis qu'il est prohibé (sous peine capitale) de présenter favorablement, sous quelque forme que ce soit, l'Islâm et les musulmans, elle s'active avec frénésie à faire du latin et du grec la pierre angulaire de l'enseignement et de la culture de l'infidèle : c'est l'époque de l'hellénisation... et l'imagination fait le reste. Pour asseoir d'avantage son autorité, l'Histoire Orthodoxe est embellie pendant des siècles et connaît son âge d'or à la Renaissance et au siècle des Lumières pour enfin demeurer une institution contemporaine. L'objectif est d'inventer une continuité scientifique et socioculturelle entre l'Antiquité gréco-romaine et l'Occident chrétien, et l'on n'hésite pas, pour ce faire, à inventer de mythiques savants et oeuvres séculaires. Mais en réalité l'ensemble des découvertes et progrès effectués par des hommes tels que Ar-Râzî, Al-Bîroûnî, Al-Kashî, Ibn Haytham, ... ont donné naissance et fondé les diverses disciplines scientifiques telles que nous les connaissons aujourd'hui ! Et pas moins d'une dizaine de siècles fut nécessaire pour que la mentalité des sociétés occidentales accepte et assimile les sciences et les techniques que leur léguèrent ces musulmans. Cet ouvrage a donc pour objectif non seulement de reconnaître la valeur et la richesse de ces grands esprits qui constituent le véritable héritage de l'Occident, mais aussi de dénoncer la systématique mise à l'écart de leurs travaux.

Fiche Technique

Paru le : 11/05/2006

Thématique : Essais Scientifiques

Auteur(s) : Auteur : Nasr Eddine Boutammina

Éditeur(s) : al-Bouraq

Collection(s) : Etudes

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84161-290-2

EAN13 : 9782841612901

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 526

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 4,1 cm

Poids : 915 g