Chargement...
Chargement...

La civilisation des odeurs : XVIe-début XIXe siècle

Auteur : Robert Muchembled


10,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une présentation des mutations de l’odorat en Occident, de la Renaissance au début du XIXe siècle, des miasmes exhalés par les concentrations humaines aux émanations intimes nauséabondes, en passant par les senteurs excrémentielles ainsi que par la révolution olfactive du XVIIIe siècle qui mêle parfum et hédonisme. ©Electre 2020

Pourquoi l'odorat, ce sens primordial d'adaptation au danger comme de repérage du meilleur partenaire sexuel, demeure-t-il si méconnu ? Dans cette synthèse sans équivalent, Robert Muchembled présente les mutations de l'odorat en Occident, de la Renaissance au XIXe siècle. Depuis un demi-millénaire, un puissant refoulement nous a fait considérer l'odorat comme le plus méprisable des sens avant que de le hisser récemment au rang du plus affûté. Des miasmes exhalés par les concentrations humaines aux émanations intimes nauséabondes, des senteurs excrémentielles prétendument protectrices de la peste aux condamnations des moralistes, de la révolution olfactive du XVIIIe siècle jusqu'aux dernières découvertes scientifiques, c'est à un extraordinaire voyage olfactif que nous convie Robert Muchembled.

Fiche Technique

Paru le : 07/03/2019

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Robert Muchembled

Éditeur(s) : Tallandier

Collection(s) : Texto

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 979-10-210-3684-0

EAN13 : 9791021036840

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 348

Hauteur : 18 cm / Largeur : 2 cm

Épaisseur : 2,2 cm

Poids : 280 g