Chargement...
Chargement...

Mémoires et cultures : Haïti, 1804-2004 : actes du colloque international de Limoges, 30 septembre-1er octobre 2004

Paru le : 28/10/2006
Éditeur(s) : PULIM
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Francophonies
Contributeur(s) : Directeur de publication : Michel Beniamino - Directeur de publication : Arielle Thauvin-Chapot - Editeur scientifique (ou intellectuel) : CENTRE DE RECHERCHE TEXTES ET LANGAGES DES FRANCOPHONIES (Limoges) - Auteur : René Depestre

25,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'année 2004 a été marquée par le deux-centième anniversaire de la proclamation de l'indépendance d'Haïti. La liberté acquise par les esclaves révoltés est un événement majeur du XIXe siècle naissant. Les études rassemblées ici s'interrogent sur la manière dont l'héritage de la révolution haïtienne se manifeste dans les différents aspects de la culture et de la littérature. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

L'année 2004 a été marquée par le deux-centième anniversaire de la proclamation de l'indépendance d'Haïti, «première république noire» du Nouveau Monde, par Jean-Jacques Dessalines. La liberté acquise par les esclaves révoltés est un événement majeur du XIXe siècle naissant, dont les conséquences intéressent la plupart des sciences humaines. Les actes ici rassemblés s'interrogent sur la manière dont l'héritage de la révolution haïtienne se manifeste dans les différents aspects de la culture. Ne l'oublions jamais, la naissance d'Haïti transforme l'affirmation formelle de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen en une réalité, conquise durement. L'événement servira longtemps d'épouvantail - en particulier dans les îles à sucre du domaine colonial français - et continuera tout au long du siècle à être présent dans l'histoire nationale et régionale de la France où les «réfugiés» de Saint-Domingue sont nombreux. L'«oubli» d'Haïti dans l'historiographie française sera sans doute l'une des conséquences indirectes de la conquête du nouvel empire colonial... Mais la libération des esclaves de l'ancienne Saint Domingue pose aussi le problème de l'anthropologie haïtienne. Autrement dit, la «mémoire», la construction culturelle de la libération est un point de départ évidemment essentiel pour comprendre la société haïtienne y compris dans ses aspects les plus récents. La littérature pose également la question du rôle des écrivains dans la construction des mythes culturels que ce soit par le biais de la littérature française (Hugo, avec Bug-Jargal, pour la littérature prestigieuse ; Rebell avec Les Nuits chaudes du Cap Français, pour celle de second rayon), des innombrables récits de voyage, ou par celui de la littérature produite par les Haïtiens aussi bien que par l'élaboration, en Afrique, d'une Haïti mythique, écho inversé et diffracté de l'Afrique mythique de l'imaginaire haïtien.

Fiche Technique

Paru le : 28/10/2006

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : PULIM

Collection(s) : Francophonies

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84287-406-4

EAN13 : 9782842874063

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 290

Hauteur : 25 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 490 g