Chargement...
Chargement...

Le droit et le service public au miroir de l'anthropologie

Auteur : Michel Alliot

Paru le : 08/07/2003
Éditeur(s) : Karthala
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Hommes et sociétés
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Camille Kuyu Mwissa

31,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Rassemble des textes étudiant l'aspect anthropologique du droit africain. Analyse également l'anthropologie en tant que science permettant d'étudier et de comprendre le droit, et pose la question de savoir si l'anthropologie juridique peut être considérée comme une véritable science du droit. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

«L'observateur de la classe politico-administrative française ne peut s'empêcher de constater combien l'exercice du pouvoir y est conforme au modèle des sociétés plurales. Il ne s'agit pas ici du pouvoir théorique organisé par la Constitution et décrit dans les manuels, celui du Parlement et du Gouvernement, mais plutôt de celui des grands corps et des états-majors de partis et de syndicats : ce sont les détenteurs du pouvoir réel. Chacun le détient dans un domaine bien déterminé. Les ministres passent, mais les Grands Corps conservent chacun autant de représentants dans les cabinets et à la tête des administrations centrales. Perdre une direction déclenche la bataille de tout un corps contre le gagnant et entraîne une obligation de compensation. Dans ce partage, chacun a besoin des autres. Nulle décision ne peut se passer d'un accord des diverses directions intéressées, des responsables des finances de l'État et des corps de contrôle. Ces accords sont souvent des accords de compensation tacite : le conseil d'État s'égale au législateur en énonçant des principes généraux du Droit et s'impose à l'administration en soutenant qu'il lui revient de contrôler le rapport entre le coût et les avantages de son action ; mais en échange il consent à ne contrôler ni les actes de gouvernement ni dans une certaine mesure son pouvoir discrétionnaire. En bref chacun sacrifie aux autres : c'est la logique d'une société plurale. Et l'appareil décisionnel de l'État qui ressemble à un synthétiseur des opinions des divers groupes qui le dirigent, rappelle fortement la nécessité d'unanimité dans les sociétés africaines. C'est que ces groupes qui luttent pour le pouvoir savent qu'ils ne peuvent s'en remettre à une autorité supérieure pour régler leurs conflits : leur position à la tête de l'État les oblige à les résoudre eux-mêmes» (Extrait de l'ouvrage).

Fiche Technique

Paru le : 08/07/2003

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Michel Alliot

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Hommes et sociétés

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84586-403-5

EAN13 : 9782845864030

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 400

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 16 cm

Poids : 670 g