Chargement...
Chargement...

Le souverain moderne : le corps du pouvoir en Afrique centrale (Congo, Gabon)

Auteur : Joseph Tonda

Paru le : 27/06/2005
Éditeur(s) : Karthala
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Hommes et sociétés
Contributeur(s) : Non précisé.

26,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etude anthropologique dans les sociétés contemporaines d'Afrique centrale sur le souverain moderne, concept qui au niveau collectif et individuel exerce sa violence sur les imaginaires et les corps. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Le Souverain moderne, c'est la puissance qui gouverne, de l'intérieur, les multitudes africaines, les sujets qui les composent autant que ceux qui les dirigent, et la violence multiforme qui s'exerce sur les corps et les imaginaires depuis la colonisation jusqu'à l'ère post-coloniale. En Afrique centrale, notamment au Gabon et au Congo, le corps est au coeur du pouvoir politique, religieux, sexuel, économique et rituel, comme le confirme le lien fort qui existe entre les affaires du corps et les affaires politiques, et l'affichage ostentatoire des corps «sapés», corps de Blancs ou corps des Grands. Le corps du pouvoir s'impose à la fois comme matière et esprit et incarne la puissance de séduction de l'argent, de la marchandise, du sexe et de la connaissance. Les territoires d'exercice de cette puissance sont les non-lieux lignagers de l'État, des Églises et du Marché. Dans ces espaces de trafic et d'imposition des identités, les armes ethnicisées du capitalisme imposent leurs marques sur le territoire propre du corps. La thèse soutenue dans ce livre est que la puissance souveraine de l'humanité lignagère, dont le corps sert de médium en Afrique centrale, est un rapport social historiquement constitué et culturellement sédimenté par la violence de l'imaginaire et des réalités de l'État, du Marché et de l'Église. Cette esquisse d'une théorie générale du fétichisme économique, politique ou religieux fait du corps-sujet l'opérateur symbolique du travail d'une imagination hybride qui exploite les ressources du corps-sexe, du corps-fétiche, du corps souverain, mais aussi du corps souffrant, morcelé et sacrifié. La notion de «Souverain moderne» (sorte d'alliage du Grand Capital de Marx et du Léviathan de Hobbes) sert à désigner le principe arbitraire et nécessaire de ces choses ou de ces pouvoirs que sont la sorcellerie du Blanc, la puissance du Christ, l'Argent, la Science, la Technique, l'État, et le Sexe.

Fiche Technique

Paru le : 27/06/2005

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Joseph Tonda

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Hommes et sociétés

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84586-658-5

EAN13 : 9782845866584

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 297

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 16 cm

Poids : 500 g