Chargement...
Chargement...

Négocier le conflit à Fidji : cérémonies du pardon et enjeux du coup d'Etat de 2000

Auteur : Viviane Cretton

Paru le : 26/11/2007
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Mondes océaniens
Contributeur(s) : Préfacier : Elise Huffer

32,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
24,38 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

La situation politique du pays à travers une approche anthropologique, historique et socioculturelle. L'auteure analyse les conditions de la négociation entre les différents acteurs suite au coup d'Etat de 2000. Elle met en évidence le rôle joué par les chefs traditionnels. Une étude sur les relations entre les diverses communautés, entre classes socio-économiques et entre chefs et peuple. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Négocier le conflit à Fidji « Cérémonies du pardon » et enjeux du coup d'État de 2000 Trois coups d'État militaires (1987,2006) et un coup d'État civil (2000) en moins de vingt ans. À Fidji, les coups d'Etats se suivent mais ne se ressemblent pas. La recherche anthropologique restituée dans cet ouvrage porte sur le troisième coup d'É ;tat fidjien, survenu en mai 2000. Réalisée en situation de conflit, elle prend l'événementiel pour objet et propose une analyse de l'histoire fidjienne en train de se faire, dans le contexte multiethnique de l'archipel. Comment les acteurs sociaux en présence - chefs, non-chefs, politiques, militaires, villageois, urbains, hommes, femmes, Fidjiens, Indo -Fîdjiens-ont-ils négocié le conflit ? Quels discours ont-ils mobilisés ? Quelles pratiques ont-ils actualisées ? Telle une intrigue, l'étude de Viviane Cretton s'articule autour d'un fait ethnographique incertain, la question de savoir si un pardon cérémoniel a pris place entre les protagonistes au moment de la libération des otages. En focalisant son observation sur des échanges spécifiques de dents de cachalot, tabua, l'auteure interroge les différents points de vue des acteurs sociaux impliqués et reconstruit les multiples interprétations de la tradition qui sont effectuées à des fins politiques. La dimension coutumière est indissociable d'enjeux politiques, historiques, sociaux et genres. En articulant ces enjeux autour de la cérémonie incertaine de pardon aux otages, l'auteure révèle les stratégies politiques qui ont servi à légitimer le coup d'État et ses conséquences sociopolitiques. Son argumentation permet de divulguer les diverses tactiques qui ont renforcé le discours dominant et sa représentation d'une ethnicisation du processus de réconciliation. Sujet principal de ce livre, l'ambiguïté du statut de la réconciliation à Fidji se décline sur plusieurs niveaux d'analyse, politiques et culturels au moins, à différentes échelles, locales, nationales, internationales. Au final, cet ouvrage déconstruit la notion de « chefferie », emblème politique de « la tradition » pacifique, au profit de l'hétérogénéité qui caractérise les chefs coutumiers fidjiens dans leur ensemble.

Fiche Technique

Paru le : 26/11/2007

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Viviane Cretton

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Mondes océaniens

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-296-04335-6

EAN13 : 9782296043350

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 326

Hauteur : 25 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 510 g