Chargement...
Chargement...

Sociologie des danses de couple : une pratique entre résurgence et folklorisation

Auteur : Christophe Apprill

Paru le : 06/01/2006
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

31,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
23,25 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Etudie d'un point de vue sociologique la pratique des danses de couple, comme activité culturelle, rituel de rencontre et processus de transmission aux codifications multiples. Examine la culture du bal, désuète dans les années 1970, comme la danse de couple, mais qui connaît un regain d'intérêt sous l'impulsion des associations et des pouvoirs publics, comme medium à de nouvelles sociabilités. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Sociologie des danses de couple Une pratique entre résurgence et folklorisation Absente des objets traditionnels de la sociologie de l'art, ne relevant pas de la sociologie du sport, la danse constitue un point aveugle des sciences sociales. Dans l'aridité de ce Sahel statistique, bibliographique et conceptuel, la place des danses de couple est marginale. Elles représentent pourtant une pratique culturelle fortement ancrée, largement partagée, aux multiples dimensions agissantes : mixité sexuelle, négociation des identités de genre, rituels du bal, processus de transmission, codification, fonctions sociales... Comme lieu de pratique stéréotypé, le bal, selon le sens commun, a connu au XXème siècle un âge d'or, un déclin et un renouveau, scansions d'un régime dont l'analyse montre la relativité. Laissés pour moribond au début des années 1970, danses de couple et bals connaissent depuis de multiples formes de résurgence et de permanence qui empruntent les voies de la folklorisation. La culture du bal est l'objet d'une reconstruction intense dans une pluralité de territoires, tandis que les notions de bal et de danse de couple sont instrumentalisées autant par les pouvoirs publics que par le tissu associatif pour composer de nouvelles sociabilités. A la transmission familiale s'est substitué le développement d'écoles de danse, puis, de cours dispensés par des structures polyvalentes (centres culturels) et associatives, aujourd'hui majoritaires, qui entretiennent un rapport antagoniste à l'improvisation. Une enquête quantitative auprès du public qui apprend à danser démontre la multiplicité des représentations qui varient selon les danses apprises.

Fiche Technique

Paru le : 06/01/2006

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Christophe Apprill

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Logiques sociales. Musiques et champ social

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-9795-4

EAN13 : 9782747597951

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 361

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 635 g