Chargement...
Chargement...

Le Juif errant : un témoin du temps : exposition, Paris, Musée d'art et d'histoire du judaïsme, 26 oct. 2001-24 févr. 2002

Paru le : 25/10/2001
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

15,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Issu de l'imaginaire chrétien, le Juif errant fut condamné par le Christ à errer sur la terre. Depuis son apparition au Moyen Age, ce mythe a subi des métamorphoses et a reçu des sens multiples tant au niveau littéraire qu'iconographique. Cet ouvrage retrace la genèse médiévale du mythe, évalue son expansion, envisage les conditions historiques de son émergence et de son évolution. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Si l'expression «Juif errant» parle à tous, peu nombreux sont ceux qui aujourd'hui en connaissent l'origine et le sens. Pourtant, ce mythe a constitué une partie vivante et dynamique de l'imaginaire chrétien en Occident. Il a longtemps marqué de façon essentielle le regard des chrétiens sur les communautés juives européennes, sur leur histoire et sur leur condition d'exilés, prétendant légitimer la précarité de la condition juive. La légende raconte que le Juif errant est un homme maudit de Dieu pour avoir insulté le Christ sur le chemin de Croix. Ce témoin de la Passion a été condamné à vivre sans repos jusqu'à la fin des temps. Figure douloureuse, figure inquiétante, errant à travers le monde et les siècles, celui que l'on appela Cartaphile, Ahasver ou Isaac Laquedem incarne par sa course le passage inexorable du temps. Pour la première fois, un livre propose d'examiner les rapports entre le mythe du Juif errant et ses représentations visuelles du Moyen Age au XXe siècle. Ce livre - illustré d'images d'Epinal comme de chefs-d'œuvre d'artistes tels Martin Schongauer, Gustave Doré, Gustave Moreau, Marc Chagall - associe enfin ce qui s'était jusqu'à présent trouvé séparé : les processus d'élaboration, d'évolution et de réception des canons textuels et visuels du Juif errant. Il met en évidence les conditions historiques de leurs métamorphoses, l'étonnante fortune du thème au XIXe siècle, notamment en France, et les modes de réinterprétation de la figure du Juif errant par les juifs à partir de la fin du XIXe siècle. Issu de l'imaginaire chrétien, le Juif errant a été condamné par le Christ, d'après une légende née au Moyen Age, à errer sur terre jusqu'à la fin des temps. Ce mythe religieux populaire, transmis par la culture orale, mais également par l'écrit et l'image, a connu un étonnant destin, révélateur de la perception des juifs en Occident. Cet ouvrage, abondamment illustré, propose pour la première fois une mise en regard des représentations artistiques et littéraires élaborées jusqu'au XXe siècle. Il renouvelle de façon fondamentale l'approche historique du thème en confrontant l'évolution de cette figure symbolique chrétienne à celle de la conception juive de l'exil. Passant perpétuel, le Juif errant est par excellence, un témoin du temps.

Fiche Technique

Paru le : 25/10/2001

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : A. Biro Musée d'art et d'histoire du judaïsme

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-87660-322-5

EAN13 : 9782876603226

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 238

Hauteur : 29 cm / Largeur : 23 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 1300 g