Chargement...
Chargement...

Nouvelle-Guinée : danses de la couleur

Paru le : 13/10/2004
Éditeur(s) : Hazan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

55,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Face à la lente disparition des cultures sous l'influence de la civilisation industrielle, cet album, fruit d'un travail de vingt-cinq ans, témoigne des pratiques cérémonielles chez les peuples de Nouvelle-Guinée ainsi que des rituels de la préparation corporelle pour les fêtes et des scènes de leur déroulement. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Les photographies de cet ouvrage sont le fruit de nombreux voyages et de séjours dans toutes les contrées de la Nouvelle-Guinée, qu'il s'agisse de sa partie occidentale, appelée, Irian Jaya, aujourd'hui province de la république d'Indonésie, ou de sa partie orientale, appelée Nouvelle-Guinée-Papouasie, nation-état indépendante depuis 1975. Ces reportages ont été réalisés par josette et Charles Lenars entre 1966 et 1992. Or, si dans les années soixante, les peuples de Nouvelle-Guinée avaient maintenu vivaces leurs riches traditions de décorations cérémonielles, à partir de la décade suivante, leur style de vie s'est définitivement transformé sous la pression de la civilisation industrielle. C'est dire l'importance des documents photographiques présentés ici. Aujourd'hui, ces traditions indigènes survivent çà et là, à travers l'art de la décoration corporelle, à l'occasion de fêtes, thème principal du présentlivre. Ce dernier, commenté par les ethnographes Andrew Strathern et Pamela J. Stewart, est conçu comme un acte de mémoire et un hommage à ces peuples et à leur art, si fécond par son exubérance, son imagination et sa richesse de sens. Les photographies de Charles et Josette Lenars fournissent un témoignage frappant de la créativité culturelle des divers peuples de Nouvelle-Guinée, peuples profondément intégrés à leur environnement, qui ont tiré de ses couleurs vives, à travers leur art corporel, un moyen d'expression de leur identité perçue dans la terre et l'eau. Ainsi, l'amour de la décoration des Néo-Guinéens est évident dans leur participation enthousiaste à des célébrations locales, régionales et nationales contemporaines : qu'elles soient de caractère local, politique ou à destination des touristes en visite, elles continuent à exprimer leur propre valeur. Leurs étonnantes décorations corporelles sont marquées par l'emploi stylisé d'éléments qu'on pourrait appeler « naturels », la flore et la faune de leur univers : feuilles, écorces, mousses, pigments de la terre, insectes, peaux de serpent, fourrures d'animaux, plumes d'oiseaux, os toute une variété de coquillages. La décoration n'est pas simplement une expression de leur participation esthétique à la « nature », mais culturellement un moyen de communiquer des messages sur le monde, sur la société elle-même. Des messages sur les fantômes et les esprits, sur l'attrait des corps, sur le pouvoir et le statut social, sur le rôle des femmes et des hommes, sur le fait d'être membre d'un groupe, sur les alliances, les hostilités, et sur les mouvements des initiés d'une étape de l'existence à une autre, y compris le mouvement de la vie vers la mort, considéré comme transmutation à l'état d'esprit. Leur relation étroite avec l'écosystème apparaît également à travers les tableaux photographiques de la nature sauvage, sa faune et sa flore encore en grande partie intactes.

Fiche Technique

Paru le : 13/10/2004

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Hazan

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-85025-845-8

EAN13 : 9782850258459

Format : Non précisé.

Reliure : Relié sous jaquette

Pages : 298

Hauteur : 29 cm / Largeur : 29 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 2274 g