Chargement...
Chargement...

Universalisme et individualisme dans le régime des retraites : l'exemple du Chili

Auteur : Pablo Andrés Arellano Ortiz

Paru le : 15/03/2012
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Logiques juridiques
Contributeur(s) : Préfacier : Antoine Lyon-Caen

37,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
28,13 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Analyse des deux volets du régime des retraites chilien, le premier, non contributif est octroyé par l'Etat, le second contributif, obligatoire et volontaire est mis à la disposition des personnes. C'est grâce à la complémentarité de ces deux mécanismes que ce système apparaît comme universel et permet la protection de l'ensemble de la population. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Universalisme et individualisme dans le régime des retraites Le système de retraite chilien a attiré, depuis les années 1980, l'attention des spécialistes de la sécurité sociale. La récente réforme de 2008, portant sur une extension de la couverture de la retraite, oblige à repenser l'analyse de ce modèle. Si la protection de la retraite est toujours réalisée sur la base d'un modèle comportant une logique unique fondée sur la capacité contributive, la conformité du droit à pension au principe d'universalité subjective doit désormais être analysée. Les deux volets de protection du système chilien doivent en effet être étudiés dans le but d'apprécier leur capacité globale à couvrir la population chilienne. D'une part, le premier volet comprend un mécanisme non contributif octroyé par l'Etat, qui répond ainsi à ses obligations internationales et constitutionnelles de protection de sa population. D'autre part, le second volet consiste en des mécanismes contributifs, obligatoires et volontaires, mis à la disposition des personnes pour leur permettre de se procurer une protection contre le risque vieillesse. La réforme de 2008, par les nouveaux mécanismes non contributifs qu'elle a mis en place, renforce la protection du droit fondamental à la retraite et, par les corrections qu'elle a apportées aux mécanismes contributifs, en étend la couverture. L'universalité subjective doit donc être recherchée par l'analyse de l'ensemble des mécanismes du système de pensions chilien. C'est en effet la complémentarité de ces deux mécanismes qui confère au droit à pension son caractère universel. Le système de retraite devient un tout cohérent, qui associe Universalisme et Individualisme pour protéger l'ensemble de la population.

Fiche Technique

Paru le : 15/03/2012

Thématique : Sociologie et psychologie du travail

Auteur(s) : Auteur : Pablo Andrés Arellano Ortiz

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Logiques juridiques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-296-96356-0

EAN13 : 9782296963566

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 372

Hauteur : 24016 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 555 g