Chargement...
Chargement...

Ethnologie française. n° 2 (2010), Pologne-Polska après le communisme

Paru le : 17/03/2010
Éditeur(s) : PUF
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Michal Buchowski

22,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

De nombreux changements sont intervenus en Pologne depuis son entrée dans l'Union européenne. Ce numéro traite de ces changements et de leurs conséquences et s'ouvre à des enquêtes ethnographiques sur la médecine populaire, la fabrication de mythes, les représentations antisémites ou encore les cultures de la frontière, lieux d'identités fluctuantes. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ethnologie française Le célèbre poème d'Adam Mickiewicz, Pan Thaddeus, écrit en polonais et promu au rang d'épopée nationale, commence par ces mots : « Ô Lituanie, ma patrie... ». Mais les trois partages successifs du pays entre la Russie, la Prusse et l'Autriche dont le dernier en 1795 rayèrent la Pologne de la carte et interrompirent cette polonisation spontanée. Si le pays disparut, la culture et l'identité survécurent. Les intellectuels s'efforcèrent de renforcer une communauté imaginée et de la préserver contre l'oubli. Un nationalisme ethnique fabriqua la cliché du Polonais catholique, opposé aux Rusyns (ou Ukrainiens, par la suite) et aux Russes orthodoxes, ainsi qu'aux Prussiens (ou Allemands) protestants, et l'Église catholique fut érigée en gardienne de la tradition. Dans le cadre de la construction nationale, l'étude des traditions populaires ou encore la collection de reliques slaves devint alors une tâche politique, inscrivant ainsi la tradition ethnographique dans la catégorie du « nation-building », qui a perduré sous le communisme. Depuis, l'anthropologie polonaise s'est ouverte au monde avec les changements politiques et économiques, qui, en Europe centrale et de l'Est, débutèrent au printemps de 1989. En 2009, dix pays d'Europe centrale, dont la Pologne, ont rejoint l'Union européenne - une fiction politique il y a quinze ans encore, devenue réalité. Cette première phase de transition post-socialiste a produit ses gagnants et ses perdants. Les ouvriers des grandes usines, instigateurs de la révolution, comme les travailleurs agricoles et les petits fermiers, figurent parmi les seconds. Confrontés aux incertitudes du marché du travail, beaucoup sont partis. Puissant dans la richesse et le dynamisme actuel de l'anthropologie polonaise, cette livraison traite des conséquences de ces changements majeurs : expérience vécue de la pauvreté et des inégalités sociales, migrations, mais aussi avènement des questions de genre, de tourisme et de la religiosité dans leurs liens avec le nationalisme. Le numéro s'ouvre à des enquêtes ethnographiques sur la médecine populaire, la fabrication de mythes, les représentations antisémites ou encore les cultures de la frontière, lieux d'identités fluctuantes. Autant de sujets associés à la Pologne telle qu'elle est perçue à l'intérieur du pays, mais aussi à l'extérieur.

Fiche Technique

Paru le : 17/03/2010

Thématique : Revues d'Ethnologie et de Sociologie

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : PUF

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-13-057935-3

EAN13 : 9782130579359

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 27 cm / Largeur : 21 cm

Épaisseur : 0,9 cm

Poids : 520 g