Chargement...
Chargement...

Lusotopie, n° 2004. Médias, pouvoir et identités

30,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Propose un dossier sur la vitalité des médias dans les pays de langue portugaise (Portugal, Brésil, Cap-Vert, Mozambique) et les enjeux de pouvoir qu'ils représentent et par lesquels s'expriment les identités ethniques et politiques ou encore les traditions cinématographiques émergentes. ©Electre 2024

Médias, pouvoir et identités

A l'aire de la mondialisation, le fait linguistique est marchandisé de manière croissante. Ainsi, le marché des feuilletons brésiliens (telenovelas) s'est brusquement élargi et tend à devenir un phénomène lusophone majeur. Si personne ne nie l'influence croissante que le géant brésilien acquiert dans l'aire dessinée par la pratique du portugais - la quatrième langue européenne la plus parlée dans le monde -, le phénomène produit-il une uniformisation tendancielle des pays de langue portugaise ? L'analyse des médias dévoile certes des phénomènes de rapprochement provoqués par la communauté de langue, mais renforce aussi l'impression que chaque pays reste surtout influencé par son aire d'insertion propre. La lusophonie demeure une aire spécifique d'intersection avec d'autres identités, et n'est pas, en tant que telle, une « aire culturelle ».

Partout, les médias sont un enjeu de pouvoir, et c'est par le biais de ces enjeux que s'expriment les identités ethniques ou politiques, les trajectoires professionnelles des journalistes, les techniques de reportage, les traditions cinématographiques émergentes, etc. Bien entendu, la vitalité des médias sera plus forte là où le mouvement social a imposé une réelle pluralité politique : c'est, en négatif, pourquoi l'Angola n'est pas directement présent dans ce dossier, même si certaines initiatives (le plus souvent restreintes à la capitale) sont prometteuses. En revanche, les vitalités portugaise, brésilienne, capverdienne et même mozambicaine, apparaissent pleinement, qu'il s'agisse de la télévision, de générations journalistiques, du développement d'internet notamment au Cap-Vert, l'archipel de tous les réseaux.

Introduit par un beau texte de l'écrivain mozambicain Luís Carlos Patraquim, ce dossier ne prétend pas à l'exhaustivité. Mais, en une dizaine d'articles d'auteurs de nationalités brésilienne, britannique, française, mozambicaine et portugaise, il offre une clé supplémentaire d'approche du puzzle lusophone.

Également au sommaire de ce volume : les dix ans de Lusotopie (1994-2004) ; réconciliation à Timor ; groupes de danse féminins au Nord Mozambique ; la menace de guerre civile au Portugal en 1975 ; les émigrés mozambicains en Allemagne de l'Est ; les travailleurs migrants mozambicains et brésiliens ; les administrations publiques et les modes de gouvernement en Grèce, au Portugal et en Pologne ; la contre-culture au pouvoir au Brésil ? ; la présence et l'ingérence des militaires dans la vie politique brésilienne (1964-2004) ; les États-Unis à Timor oriental...

Fiche Technique

Paru le : 20/09/2005

Thématique : Sociologie de l'information et de la communication Revues de Communication

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : Non précisé.

EAN13 : 9782845865945

Reliure : Broché

Pages : 490

Hauteur: 24.0 cm / Largeur 16.0 cm


Épaisseur: 16.0 cm

Poids: 670 g