Chargement...
Chargement...

Le principe d'intégrité territoriale : d'un pouvoir discrétionnaire à une compétence liée

Auteur : Philippe Chrestia

Paru le : 15/04/2002
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Logiques juridiques
Contributeur(s) : Non précisé.

41,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etudie un des éléments qui fait évoluer le droit international à savoir la prise en compte de la composante humaine dans le principe d'intégrité territoriale (datant du traité de Westphalie). C'est à ce prix qu'une paix juste et stable est possible. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Avant tout soucieux de maintenir l'ordre territorial et politique tel qu'il existe au moins depuis les traités de Westphalie, le droit international comporte un certain nombre de principes à cette fin, parmi lesquels figure le principe d'intégrité territoriale. Tout concourt à la protection des Etats et à la paix par la formulation de règles qui ne se préoccupent pas du milieu social dans lequel elles ont vocation à s'appliquer. Cette protection accordée au territoire par le droit international contribue à l'isolement de l'homme, laissé au bon vouloir de l'Etat, et menace par conséquent sa liberté. Or, sans la liberté des hommes, la paix est précaire et injuste. Précaire, parce que les Etats ont tendance à exporter leurs conflits internes. Injuste, parce que la paix des Etats n'entraîne qu'une justice réparatrice et fait même parfois des victimes (les Kurdes après la guerre du Golfe par exemple). On s'aperçoit cependant que, à propos de crises endogènes, le principe d'intégrité territoriale est mentionné dans des textes, qui traitent des peuples, des minorités ou de l'Homme. Dans cette série de situations, la proclamation du principe d'intégrité territoriale résulte de la mise en œuvre d'une politique juridique destinée à concilier l'intégrité des Etats et les aspirations des peuples, quand justement ces aspirations se heurtent au principe d'intégrité territoriale. Cette stratégie change en profondeur la nature du droit international, qui régit désormais les rapports entre l'Etat et ses ressortissants. Ainsi, désormais, dire que l'Etat a droit à son intégrité, cela ne veut pas dire protéger l'Etat per se, mais protéger ceux qui se trouvent sur son territoire, c'est-à-dire sa composante humaine. Finalement, l'étude du principe d'intégrité territoriale permet de constater que ce principe s'inscrit dans l'évolution du droit international, qui est d'essence personnaliste : elle vise à subordonner le pouvoir à des fins humaines.

Fiche Technique

Paru le : 15/04/2002

Thématique : Relations internationales et géopolitique

Auteur(s) : Auteur : Philippe Chrestia

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Logiques juridiques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-2343-8

EAN13 : 9782747523431

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 678 g