Chargement...
Chargement...

La libre pensée en Haute-Loire : 1850-1940 : l'anticléricalisme

Auteur : Georges Chanon

Paru le : 31/03/2015
Éditeur(s) : Roure
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Jean-François Brun

24,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une histoire de la libre pensée en Haute-Loire, mouvement philosophique qui s'est développé dans le sillon des Lumières, avec la naissance de la République. Teintée de militantisme anticlérical et prônant le libre arbitre de l'individu, son existence est intimement liée à l'histoire politique et son influence décroît progressivement après la Première Guerre mondiale. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Avant le XXe siècle, la Libre-Pensée n'est pas un mouvement organisé. La philosophie des Lumières l'encourage, mais ce n'est qu'une idée. Elle se manifeste avec les premiers enterrements civils (1848) et vivra mal le second Empire. Son aurore c'est la République naissante. Elle est républicaine et radicale. En Haute-Loire aussi. En France, de 1900 à 1914, son âge d'or, elle est militante, organisée, à la pointe du combat pour la séparation des Églises et de l'État. Elle est radicale, socialiste, voire libertaire. En Haute-Loire elle est anticléricaliste, « au pays des Inventaires », comme elle le formulera au Puy-en-Velay en 1909. De 1918 à 1940, elle est moins en vogue, elle cède la place au mouvement social et aux mouvements politiques de gauche. Mais elle fait parler d'elle, en Haute-Loire par la presse. Le régime de Vichy interdira la Libre-Pensée en tant que mouvement. Cette recherche, à partir de documents inédits, est parfois teintée d'une histoire de l'anticléricalisme dans un département français où le poids de la religion catholique est plus que prégnant. La Libre-Pensée, est à la fois une philosophie et un mouvement qui veulent promouvoir chez les individus le libre examen. C'est une association laïque et sociale à connotation anticléricale, voire athée. Le libre-penseur croit seulement en son libre arbitre et se refuse à reconnaître Dieu et à s'y soumettre. La Libre-Pensée est aussi intimement mêlée à l'histoire politique, comme l'est à cette époque la franc-maçonnerie. L'ouvrage souligne quelques éléments déterminants dans les actions des libres-penseurs de Haute-Loire au début du vingtième siècle, à savoir les conséquences des débats d'idées entre philosophie et politique, entre question sociale et économie du travail, entre culture de conférences ou de lectures, entre éducation évidemment laïque et progressiste, entre la laïcisation de l'espace et les rites des enterrements civils, la mise à bas des crucifix, le refus des prêtres à l'heure de la mort, et puis une vision élargie de la politique nationale en faveur d'un monde en paix et désarmé tout en pressentant le futur cataclysme de la Guerre. Et puis encore on ne peut passer sans évoquer la caricature. « À bas la calotte ! » faut-il entendre !

Fiche Technique

Paru le : 31/03/2015

Thématique : Histoire des religions du monde, Dictionnaires

Auteur(s) : Auteur : Georges Chanon

Éditeur(s) : Roure

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-919762-42-7

EAN13 : 9782919762422

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 311

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 715 g