Chargement...
Chargement...

L'affirmation du parlementarisme au début de la troisième République : l'exemple du Pas-de-Calais : 1871-1875

Auteur : Jean-Marc Guislin

Paru le : 25/03/2004
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Histoire
Contributeur(s) : Non précisé.

23,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Analyse du régime parlementaire à travers les différentes consultations électorales, le travail puis la rhétorique parlementaires au cours de la Troisième République. Le Pas-de-Calais est choisi comme exemple, car il est 4e département par l'importance de sa représentation parlementaire et est représentatif de l'ensemble des français, des points de vue sociologique et politique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La Commune, l'échec du projet de restauration en 1873, les lois constitutionnelles de 1875... autant d'épisodes connus d'une période longtemps négligée par l'historiographie et pourtant décisive dans la vie politique française avec le choix durable de la République mais aussi l'affirmation du suffrage universel (masculin) et du parlementarisme. A cet égard, le Pas-de-Calais - quatrième département par l'importance de sa représentation parlementaire - est bien représentatif de l'ensemble français par la coloration sociologique et politique de ses élus de 1871 à l'unisson de l'éphémère remontée de notables conservateurs de la France profonde. Se singularisant par un spectaculaire réveil bonapartiste, cette «Corse du Nord» contribue fortement à faire basculer les élus orléanistes du Centre droit - parmi lesquels se détache la personnalité d'Auguste Paris - vers une République qu'ils espéraient maintenir dans le conservatisme. Mieux connaître le passé régional et proposer une nouvelle approche de l'étude de la vie parlementaire au début de la Troisième République, telles sont les ambitions de cet ouvrage qui étudie tour à tour les différentes consultations électorales, le travail puis la rhétorique parlementaires au temps de l'Assemblée nationale (1871-1875). L'auteur brosse notamment un tableau précis et concret de l'activité des représentants dans les bureaux et les commissions ou en séance plénière où se rencontrent histoire nationale et histoire locale. Ainsi ressortent, à côté de la restitution du cadre parlementaire, la construction du positionnement politique, les solidarités géographiques, la recherche d'alliances sur des intérêts matériels, la spécialisation dans certains sujets, l'inégale propension à prendre la parole... L'art de la diatribe est observé tant au niveau des discours construits que des interruptions qui sont soumis à une analyse linguistique, lexicale et axiologique. Elle révèle l'habileté dans le maniement des procédés oratoires chez quelques élus et l'attachement au libéralisme parlementaire conjugué avec un net conservatisme économique et social chez tous ces députés dont une typologie est dégagée en conclusion.

Fiche Technique

Paru le : 25/03/2004

Thématique : Histoire contemporaine générale

Auteur(s) : Auteur : Jean-Marc Guislin

Éditeur(s) : Artois Presses Université

Collection(s) : Histoire

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84832-003-6

EAN13 : 9782848320038

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 382

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,4 cm

Poids : 636 g