Chargement...
Chargement...

Décolonisation et travail en Afrique : l'Afrique britannique et française : 1935-1960

Auteur : Frederick Cooper


32,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Etude comparative des politiques coloniales en Afrique francophone et anglophone, face aux enjeux du travail et dans la perspective du projet d'après-guerre de construire une Afrique moderne. Analyse les rapports entre les bureaucraties coloniales et les mouvements ouvriers africains et décrit la manière dont ces relations ont contribué à la fois à étendre et à limiter la question ouvrière. ©Electre 2019

COLLECTION Histoire des Suds dirigée par Mamadou Diouf et Peter Geschiere Publié en anglais aux Cambridge University Press en 1996, cet ouvrage change notre perception de l'histoire « africaine » et « impériale ». Son auteur, Frederick Cooper, professeur d'histoire africaine à New York University, a rassemblé un large échantillon d'archives en français et en anglais pour mener à bien une authentique étude comparative des politiques coloniales vis-à-vis des enjeux du travail. Des années trente, où la question fur posée pour la première fois, à la fin des années cinquante où la décolonisation était bien entamée, il y dissèque la recrutement, le contrôle et l'institutionnalisation des forces africaines aux prises avec le monde du travail. Loin de se limiter aux questions du travail salarié, les débats parmi les dirigeants coloniaux ouvraient la porte à une discussion plus large au sujet des modèles sociaux et économiques pour un nouveau « colonialisme de progrès », capables de formuler des défis aux régimes impériaux pendant et après la deuxième guerre mondiale. L'auteur analyse les diverses conceptions des politiques coloniales liées au travailleur africain et montre comment syndicats et politiciens africains utilisèrent le nouveau vocabulaire des changements sociaux pour revendiquer des salaires et des bénéfices égaux, et le partage du pouvoir. Ceci contribua à convaincre le pouvoir colonial que leur projet d'après-guerre de construire une Afrique « moderne » à l'intérieur de frontières coloniales était à la fois financièrement et politiquement irréaliste et impossible. À la fin d'une décennie d'internvention dans la complexité des sociétés africaines, la France et la Grande-Bretagne se retirèrent, en arguant qu'elles avaient rendu possible pour les Africains l'organisation du travail salarié et de la vie citadine À l'image des sociétés industrielles. En revanche, elles se défaussèrent des conséquences de leurs politiques sur les nouvelles élites africaines. Elles laissèrent sans réponse la question de savoir jusqu'où ces récentes politiques sociales correspondaient ou non au vécu des travailleurs et de leurs familles. Elles ne se prononcèrent pas sur la marge de manœuvre des gouvernements ou des mouvements sociaux africains quant à leurs manières propres de réorganiser le travail, la famille et la vie en société.

Fiche Technique

Paru le : 09/07/2004

Thématique : Histoire générale Afrique

Auteur(s) : Auteur : Frederick Cooper

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Histoire des Suds

Contributeur(s) : Traducteur : François-George Barbier-Wiesser

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84586-541-4

EAN13 : 9782845865419

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 578

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 16,0 cm

Poids : 770 g