Chargement...
Chargement...

La haute vallée de la Bruche : Bas-Rhin

Auteur : Alsace. Service régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel

Paru le : 15/02/2005
Éditeur(s) : Lieux dits
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Auteur : Chip Buchheit - Auteur : Florent Fritsch - Auteur : Olivier Haegel - Photographe : Claude Menninger - Illustrateur : Audrey Schneider

25,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Présente le patrimoine architectural de cette vallée des Vosges : habitations, édifices religieux, patrimoine industriel. Cet inventaire est fait village par village, de Muhlbach-sur-Bruche à Saales, en passant par Wisches, Rothau, Natzwiller ou Saint-Blaise-la-Roche. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La haute vallée de la Bruche est un axe de passage est-ouest au travers des Vosges bas-rhinoises, aux confins de l'Alsace et de la Lorraine. Ce territoire fut longtemps partagé entre la principauté de Salm, le bailliage épiscopal de Schirmeck, le comté du Ban de la Roche et la seigneurie de Villé, et la cohabitation de quatre confessions y est à l'origine d'un patrimoine exceptionnellement varié et singulier. Ainsi, les temples protestants du Ban de la Roche constituent un ensemble homogène unique portant la marque de personnalités éclairées comme celle du pasteur Oberlin. Pour la construction des églises catholiques des XVIIe et XIXe siècles, on a souvent fait appel à des architectes et des artistes venant de Lorraine. L'habitat rural traditionnel, avec ses fermes en pierre qui rassemblent sous un même toit le logis et les espaces agricoles, témoigne également de l'ouverture de cette vallée de moyenne montagne vers le versant ouest des Vosges. Ici, le développement d'une industrie textile florissante au XIXe siècle a freiné l'exode rural, désenclavé les villages isolés, multiplié les échanges et amélioré les conditions de vie. Bien des villages ont conservé dans leur centre ateliers et petites manufactures où l'on travaillait à la main, tandis que dans la vallée, de grandes usines mécanisées sont les premiers témoins d'une architecture qui ose afficher sa vocation industrielle. La qualité des paysages de moyenne montagne, dont le Donon ou le Champ-du-Feu sont les emblèmes, conjuguée au climat frais en été et enneigé en hiver, a favorisé de longue date tourisme naturel et villégiature. Dès le dernier tiers du XIXe siècle, le progrès des communications ferroviaires et routières a favorisé l'essor d'un tourisme à la montagne, combinant la découverte des sites pittoresques, historiques et naturels et la randonnée pédestre ou à ski, mais aussi les séjours de santé: nombre d'hôtels, de pensions et de sanatoriums furent construits avant que, dans la deuxième moitié du XXe siècle, ne s'amorce la reconversion des fermes vosgiennes en résidences secondaires.

Fiche Technique

Paru le : 15/02/2005

Thématique : Monographies d'architectes Autres pays

Auteur(s) : Auteur : Alsace. Service régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel

Éditeur(s) : Lieux dits

Collection(s) : Patrimoine d'Alsace, n° 12

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-914528-13-2

EAN13 : 9782914528139

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 104

Hauteur : 29 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 1,1 cm

Poids : 670 g