Chargement...
Chargement...

Jean-Pierre Chevènement - Un défi de civilisation : la seule stratégie pour la France et Michel Onfray - Décoloniser les provinces : contribution aux présidentielles et La cour des miracles

Rencontre du 14 juin 2017 à la Station Ausone
Publié le 16/06/2017
« Un défi de civilisation : la seule stratégie pour la France », aux éditions Fayard , « Décoloniser les provinces : contribution aux présidentielles » et « La cour des miracles : carnets de campagne », aux éditions de l'Observatoire
En marge d'une année électorale intense, Michel Onfray et Jean-Pierre Chevènement échangeront autour de leurs visions de la politique française.

Un défi de civilisation : la seule stratégie pour la France
Sidération : les attentats terroristes et le spectre de la guerre civile nous ont pris à l'improviste. Comme en 1870 et en 1940, la France se découvre un ennemi qu'elle n'avait pas vu venir et qu'elle peine d'ailleurs à définir. Face à une globalisation, mère d'un nouveau chaos mondial, la France a encore les moyens de faire face, en donnant vie, de concert avec l'Allemagne, au projet d'Europe européenne, de l'Atlantique à l'Oural, que le général de Gaulle avait conçu pour elle. Jean- Pierre Chevènement dessine la carte d'une confiance retrouvée. Le bateau France n'a besoin que d'un cap : un projet politique qui soit aussi un projet de civilisation.

Décoloniser les provinces : contribution aux présidentielles
« Tous les candidats aux présidentielles de 2017 sont Jacobins, tous. Or le centralisme qui fait de Paris la tête qui commande et des provinces un corps qui obéit a montré son inaptitude à incarner la démocratie qui reste formelle en ne produisant qu'une aristocratie d'élus insoucieux du peuple. De Philippe Le Bel à Charles de Gaulle en passant par Robespierre ou Napoléon, le modèle jacobin a failli. Je propose une révolution pacifique inspirée des Girondins de la Révolution française : redonner le pouvoir aux communautés, aux collectivités, aux régions, autrement dit : décoloniser les provinces. Le communalisme libertaire, les élections dans des parlements régionaux, l'autogestion sur le terrain sont seuls susceptibles de fournir des contre-pouvoirs efficaces à l'effondrement de la formule jacobine de la démocratie. La politique ne doit plus être une affaire de commettants qui délèguent mais de citoyens qui décident. » M.O.

La cour des miracles : carnets de campagne
Quand on croit à la politique, on a la manie du prie-dieu, de la messe, du sermon, des excommunications, de l’eau bénite, du catéchisme, du bûcher, du bouc émissaire, du bréviaire, des burettes, des oraisons, mais surtout : des génuflexions. Quand on n’y croit plus et qu’on est devenu un athée de la politique, on devient libre. Dès lors, on voit comment le cinéma politico-médiatique a pour fonction de nous laisser croire qu’un changement d’homme apportera un changement de politique, alors qu’il n’en est rien : il était évident que le nouveau président de la République serait un pion de l’État maastrichien. Le mécanisme est programmé pour ça. On pouvait, comme moi, ne pas se plier à ce simulacre de démocratie, ne pas prendre au sérieux cette palinodie. Regarder cette campagne en voltairien et la raconter au jour le jour n’en demeure pas moins un geste politique : car déchirer le voile des fictions contribue au démontage de la servitude volontaire.

Bibliographie

Pour en savoir plus

Rencontre exceptionnelle avec Jean-Pierre Chevènement et ...

Rencontre exceptionnelle avec Jean-Pierre Chevènement et Michel Onfray, autour de leurs derniers ...

Rencontre avec Jean-Pierre Chevènement et Michel Onfray

Le 14/06/2017
Jean-Pierre Chevènement et ...
« Un défi de civilisation : la seule stratégie pour la France », aux éditions Fayard , « Décoloni...

1