Chargement...
Chargement...

Wangari Maathai, la femme qui plantait des millions d'arbres

29436576_wangari-maathai-la-femme-qui-plantait-des-millions-d-arbres
Publié le 29/09/2011
La militante écologiste kényane Wangari Maathai, prix Nobel de la Paix en 2004, est décédée à l'âge de 71 ans.Hommage et portrait d'une femme de combats
L'élève précoce qui suivait les cours des missionnaires sur les hauts plateaux kényans dans les années 40 devint rapidement une brillante biologiste, avant de décrocher la chaire de professeure d'anatomie en médecine vétérinaire à l'université de Nairobi.

Mais si Wangari Maathai est mondialement connue, c'est pour ses combats politiques et écologiques. En effet, la militante n'a eu de cesse de parcourir la planète pour mener des combats au service de la planète, des droits des femmes, de la liberté et de la paix.

Dans son pays, le Kenya, comme ailleurs en Afrique, Wangari Maathai est également célèbre pour être « celle qui plante des arbres » : toute sa vie, au sein de son mouvement de la Ceinture Verte qu'elle créa dés 1977, elle n'a eu de cesse de  lutter contre la déforestation et a refait naître des forêts entières avec l'aide de milliers de personnes.

En 2004, elle est la première femme africaine à recevoir le prix Nobel de la Paix pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix ».

Le 25 septembre 2011, Wangari Maathai s'éteint laissant derrière elle un héritage sans prix, qu'il reste encore à faire entendre aux légions de sourds qui peuplent la Terre...

« Nous partageons tous une seule et même planète et nous formons une seule et même humanité. » W. M.


En 2012, les éditions Héloïse d'Ormesson qui avait déjà publié Un défi pour l'Afrique l'an dernier, ont annoncé la publication d'un nouveau livre de la militante écologiste : intitulé Réparer la Terre, Wangari Maathai y expose les valeurs fondamentales du mouvement de la Ceinture Verte.
Chargement...