Chargement...
Chargement...

Jean-Paul II 1

Publié le 06/04/2005
Pour mémoire, en complément de la très abondante prose et des commentaires sur Jean-Paul II et son pontificat que vous lisez depuis plusieurs jours dans la presse, voici un bref rappel biographique et quelques conseils de lectures...

L'enfance, la jeunesse

1920 - 18 mai : naissance à Wadowice, en Pologne, de Karol Wojtyla. Son père est officier dans l'armée. Karol a un frère aîné, Edmond, qui mourra à 27 ans

1938 - Octobre : après son baccalauréat, Karol Wojtyla entre à l'université Jagellon de Cracovie, où il commence des études de philologie. C'est la même année qu'il commence à écrire.

1942 - Octobre : entrée au grand séminaire clandestin pour entamer des études théologiques.

1944 - 17 décembre : il reçoit les deux premiers ordres mineurs. Il est ordonné diacre le 20 octobre 1946.

 

Le Père Wojtyla

1946
- 1er novembre : ordonné prêtre.
- 2 novembre : première messe puis départ, le 15 novembre, à Rome, pour suivre ses études deux ans à l'université théologique Angelicum des dominicains et prépare ensuite sous la direction du P. Garrigou-Lagrange une thèse de doctorat en théologie consacrée au mystique espagnol saint Jean de la Croix.

1948 - Juillet : il regagne la Pologne et est nommé comme vicaire dans une petite paroisse rurale, à Niegowic, dans le diocèse de Tarnow, où il passe treize mois, puis retour, en août 1949, à Cracovie comme vicaire à la paroisse Saint-Florian, une des plus importantes de Cracovie.

1953 - 1er octobre : l'abbé Wojtyla est nommé professeur de théologie morale et d'éthique sociale à la faculté de théologie de Cracovie, puis il enseigne régulièrement, à partir de l'année suivante, à l'université catholique de Lublin, foyer intellectuel du catholicisme polonais, où il a présenté sa thèse d'habilitation fondant une morale catholique sur le philosophe allemand Max Scheler.

Monseigneur

1958 - 28 septembre : nommé en juillet, Karol Wojtyla est consacré évêque auxiliaire de Mgr Baziak à Cracovie. Mgr Wojtyla, devient, à 38 ans, le plus jeune évêque de Pologne. Il en sera nommé archevêque par Paul VI le 13 janvier 1964 puis créé cardinal le 26 juin 1967. Il devient alors le deuxième prélat du pays.

1969 - 15 mars : le cardinal Wojtyla élu vice-président de la Conférence épiscopale polonaise.

 

Le Pape Jean-Paul II

1978 - 16 octobre : à la surprise générale, élection comme Pape, au 8e tour de scrutin, à 17 h 15, de Karol Wojtyla. Pour la première fois depuis 1522, un non-Italien accède au pontificat. Prenant pour nom Jean-Paul II, il devient le 264e successeur de l'apôtre Pierre. Il sera intronisé le 22 octobre.

1979 - 2 au 10 juin : pour la première fois dans l'histoire, un Pape se rend en Pologne. Jean-Paul II, dans son pays natal, affirme qu'il n'y aura pas d'Europe sans l'indépendance de la Pologne.

1981 l'attentat
- 15 janvier : Jean-Paul II reçoit Lech Walesa, président du syndicat polonais Solidarité, cinq mois après les accords de Gdansk.
- 13 mai : Jean-Paul II est victime d'un attentat place Saint-Pierre à Rome, perpétré par un jeune militant turc d'extrême droite, Mehmet Ali Agça. Ce dernier sera condamné à la prison à perpétuité le 20 juillet. Opéré pendant cinq heures, le Pape sera de nouveau hospitalisé le 20 puis partira en convalescence à Castel Gandolfo.

1982
- 23 août : L'Opus Dei est élevé au rang de prélature personnelle.
- 15 septembre : audience de Yasser Arafat, chef de l'OLP, au Vatican et vives réactions.

1983
- 11 décembre : le Pape rend visite à la communauté évangélique luthérienne de Rome. Une première.
- 27 décembre : Jean-Paul II donne l'accolade, dans sa prison romaine de Rebibbia, au terroriste turc Ali Agça qui l'avait grièvement blessé en mai 1981.

1986 - 13 avril : Jean-Paul II se rend à la grande synagogue de Rome où il prie en compagnie d'Elio Toaff, le grand rabbin. Cet événement est suivi d'un entretien au cours duquel le Pape insiste sur les origines communes des deux religions.

1991 - 15 janvier : lettres au président Bush et à Saddam Hussein contre la guerre dans le Golfe.

1993
- 6 août : encyclique Veritatis Splendor sur la morale et ses fondements. Pour la première fois, la publication en France d'un tel ouvrage est un véritable succès de librairie.
- 10-15 août : voyage aux Amériques (Jamaïque, Mexique, États-Unis). Il se fait le chantre de la protection de la vie depuis la conception de l'enfant à naître jusqu'au grand âge de la vie. En toile de fond, les questions de l'avortement et de l'euthanasie.

1997 - 31 octobre : « l'antisémitisme est absolument condamnable », déclare Jean-Paul II aux participants d'un colloque organisé sur l'antijudaïsme.

1998
- 12 janvier : dans son discours de voeux au corps diplomatique, Jean-Paul II stigmatise l'« embargo impitoyable » contre l'Irak.
- 21-25 janvier : visite « historique » à Cuba. Accueilli avec une grande ferveur, Jean-Paul II apporte son soutien à une Église réduite à sa plus simple expression par la dictature castriste.
- 16 mars : le Vatican publie Nous nous souvenons : une réflexion sur la Shoah. Ce texte formule un « acte de repentance » pour l'antijudaïsme des chrétiens à travers les siècles, mais écarte l'idée d'une coresponsabilité catholique dans les persécutions nazies.
- 22 mai : le pontificat de Jean-Paul II devient le plus long du siècle, dépassant les 7 152 jours du règne de Pie XII. 

2001 - 11 septembre : le Pape se dit « bouleversé par l'indicible horreur » des attentats aux États-Unis, où il voit « une épouvantable offense envers la paix, une terrible atteinte à la dignité humaine ».

2002  - 24 janvier : Jean-Paul II invite 200 représentants des religions du monde à Assise pour prier pour la paix après les attentats du 11 septembre 2001.

2004
- 14 mars : le pontificat de Jean-Paul II devient le deuxième plus long de l'histoire, après celui de Pie IX (1846-1878).
- Sortie du livre de Jean-Paul II «Mémoire et identité »

2005 - Samedi 2 avril, à 21 heures 37, mort de Jean-Paul II.

 

Source : La Croix

Chargement...