Chargement...
Chargement...

« Le palais conduit à la gloire, le marché à la fortune et la solitude à la sagesse»

Publié le 07/05/2010
Depuis le 1er mai 2010, Shanghai accueille sa première exposition universelle. Il s'agit d'une grande première puisqu'elle se déroulera pour la première fois dans un pays émergent. Sur plus de 5 km² de terrain jouxtant le fleuve Huang Pu, au sud du Bund et de l'ancienne concession française, la Chine met tout en œuvre pour montrer au monde sa soif de développement et son incroyable potentiel, et pour obtenir le titre de « l'exposition universelle du siècle ».

Shanghai forme un vaste creuset de cultures et d'ethnies qui, depuis l'ouverture de son port au commerce étranger, n'a cessé d'attirer en masse des travailleurs migrants venus de toutes les régions de Chine.

Le natif de Shanghai se reconnait avant tout à son dialecte. Il parle une variante de Wu, la forme du chinois la plus parlée après le mandarin, mais que ne comprennent ni les locuteurs de mandarin au nord ni ceux de hakka, de cantonais et d'autres dialectes du sud. Environ 100 millions de personnes parlent wu ; le shanghaien, parlé par près de 16 millions de personnes, est le sous groupe linguistique le plus important de la langue wu, considérée comme plus douce, plus légère et plus fluide que le mandarin.
Le mandarin, appelé plus communément aujourd'hui le putonghua ou langue commune, sert de langue véhiculaire aux diverses populations établies à Shanghai. Le gouvernement central voudrait que tous les chinois de Shanghai parlent mandarin : ainsi il n'est pas enseigné à l'école, son emploi est découragé dans les médias et proscrit dans la publicité et les spectacles. En dépit de ces pressions, on assiste à une résurgence de l'usage du shanghaien par les locuteurs du wu qui refusent de renier leur héritage linguistique.

Nous irons dans le sens du gouvernement central, pour pouvoir présenter nos ouvrages, en vous présentant une sélection, bien sûr non exhaustive, d'ouvrages, de supports audio vous permettant d'accéder à la connaissance, voir même pour les plus aguerri d'entres vous, à la maitrise de la langue chinoise.

Le chinois est une langue à « tons » (ou tonale), c'est-à-dire que la hauteur et la courbe mélodique de la voix déterminent le sens des mots ; il y a 4 tons différents en chinois ; ainsi une même syllabe prononcée sur les quatre tons différents, aura quatre sens différents. En langue écrite ces quatre syllabes correspondent à quatre caractères différents. Les caractères chinois sont soit des pictogrammes (caractère proche par le dessin de la chose représentée), soit des idéogrammes (caractère symbolique évoquant des notions abstraites), soit pour la plupart des idéophonogrammes, comportant un élément indiquant le sens (clé ou radical).


Parlons Shanghaîen de Feng Li
Ce livre couvre les aspects variants de la langue shanghaienne : système phonétique et phonologique, morphologie et syntaxe, suivis des petits dialogues aux sujets de la vie quotidienne et d'un vocabulaire Français shanghaien axé sur les mots de base.

301 phrases de conversation chinoise tome 1
Cette nouvelle édition remaniée comporte 40 leçons permettant d'acquérir un vocabulaire de 800 mots de la vie courante, présentés par thèmes (phrases en caractères et en pinyin). Cette méthode se décline en 2 tomes et avec des coffrets de 3 cd audio.

Le chinois contemporain
Éditée par l'Université de Pékin, cette méthode très progressive introduit 700 caractères donnant accès à un vocabulaire de 1700 mots et expressions ainsi qu'aux règles grammaticales fondamentales. Cette méthode se décline avec 4 tomes, chacun comprenant un manuel avec cdmp3, un cahier de caractère, un cahier d'exercices et un manuel du professeur.

Le chinois… comme en chine de Bernard Allanic
Deux objectifs à cette méthode. Premièrement : enseigner l'essentiel du vocabulaire oral de la vie quotidienne dans une variété de situations réalistes, choisies pour répondre aux besoins les plus urgents des personnes sur le point de partir en Chine. Deuxièmement : enseigner 500 caractères et favoriser leur apprentissage en les enseignant dans un ordre logique. Cet ouvrage est accompagné d'un dvrom.

C'est du chinois t1 de Monique Hoa
Les 12 leçons de ce premier tome introduisent 280 caractères et permettent de mener en parallèle l'étude de la langue écrite et parlée. Chaque leçon comporte dialogues, liste de vocabulaire, règles grammaticales, notes sur la culture chinoise, exercices.

Ni shuo ne ? méthode de chinois A1/A2 du CECRL d'Arnaud Arslangul Claude Lamouroux Isabelle Pillet
Cette méthode propose aux élèves de s'initier aux chinois en se lançant très rapidement dans des échanges au sein de la classe. Des entrainements ciblés à l'oral et à l'écrit prennent en compte les spécificités et les exigences de la langue chinoise et facilitent les acquisitions. La méthode se développe selon différents supports : manuel avec cd, 2 cahiers d'activités, un coffret cd audio classe et un guide pédagogique en ligne.

Chinois mode d'emploi de Joel Bellassen Tching Kanehisa Zhang Zujian
Cet ouvrage est une grammaire du chinois moderne, accompagnée d'exercices. Destinée aux étudiants de niveau débutant ou avancé (les points grammaticaux sont traités selon deux niveaux), il présente dans un langage accessible les faits de langue. C'est une grammaire pratique comprenant un certain nombre de tableaux synthétiques sur les constructions, les onomatopées, les classificateurs….

Le grand Ricci numérique
Le célèbre Grand dictionnaire Ricci de la langue chinoise publié en 2001 est enfin disponible en tant qu'application informatique; actualisé en pinyin et désormais disponible en caractère traditionnels et simplifiés, ce monument de la sinologie permet de faire des requêtes complexes et représente une véritable base de données : les recherches d'entrées peuvent se faire par caractère chinois, par romanisation (avec ou sans ton), par radical et nombre de traits, par nombre total de traits.

Méthode d'initiation à la langue et à l'écriture chinoises de Joel Bellassen
Cette méthode d'apprentissage du chinois fournit des éléments aidant à la mémorisation de chacun des caractères de cette langue. Des supports visuels (dialogues filmés à Pékin), auditifs (sketches et comptines animées illustrant les faits de langue) ou gestuels (505 caractères) sont proposés.

Ping et Pang de Catherine Meuwese
La méthode se veut progressive sur le plan grammatical et étoilé sur le plan lexical, de manière à ce que le minimum à retenir soit bien mis en évidence. Chaque leçon s'ouvre sur un texte de chinois, puis sur la base de dialogues, des situations se créent où l'apprenant peut facilement s'identifier à des personnages et intégrer les phénomènes langagiers.

Grammaire active du chinois de Philippe Roche
Cette grammaire à vocation pédagogique présente par chapitre les éléments théoriques, des exemples et des exercices d'application corrigés. La syntaxe de la langue est expliquée en comparaison avec le français et les caractères chinois sont transcrits en pinyin.

Le mot et l'idée Chinois d'Agnès Auger
Fidèle à la vocation de cette collection de référence, le mot et l'idée chinois couvre l'ensemble des champs lexicaux de la connaissance grâce à des listes thématiques de mots. Il offre également des outils pratiques permettant de se repérer dans l'apprentissage du lexique chinois : un index des mots et expressions classé par niveau d'apprentissage au HSK, un index thématique des notions, des annexes de civilisation ou d'ordre linguistique.

Nouveau petit dictionnaire français chinois avec pinyin de Weng Zhongfu

Dictionnaire Chinois français de Weng Zhongfu
10 000 mots usuels
Chargement...