Chargement...
Chargement...

Pierre Bonnard, l'oeuvre d'art, un arrêt du temps

Publié le 13/04/2006
Pour sa réouverture après travaux, le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris consacre une importante exposition à Pierre Bonnard.Une occasion pour découvrir le travail de ce peintre autour de trois grands thèmes : les paysages et natures mortes, les nus et les autoportraits.

Lettrineers 1888, après des études de droit, Pierre Bonnard s'inscrit à l'académie Julian où il suit des cours de peinture en compagnie de Paul Sérusier, Maurice Denis, Paul Ranson et Gabriel Ibels. Ensemble ils fonderont un courant artistique - les nabis - en réaction à l'académisme dicté par l'impressionnisme. Mouvement trés actif, les nabis se réunissent souvent pour débattre autour d'un tableau ou d'un dessin.Ils sont aussi très sensibles à la poésie symboliste, source d'inspiration.

L'atelier de Bonnard devient un lieu d'échanges et de rencontres pour les artistes, les comédiens, les journalistes. Il fréquente le milieu de l'avant-garde théâtrale, participe en 1896 à la création d'Ubu Roi d'Alfred Jarry ainsi qu'à la Revue Blanche par l'entremise de ses premiers mécènes, Thadée et Misia Natanson. Il y côtoie Mallarmé, Mirbeau, Jarry, Gide, Renard, Ravel.

En 1893, Bonnard a fait la connaissance de Maria Boursin dite Marthe, qui devient sa compagne et son modèle favori. Beaucoup de tableaux la célèbrent dans son bain, dans sa chambre. Galerie de scènes intimistes qui sont ses plus beaux chefs-d'oeuvre.

L'oeuvre de Bonnard est un peu inclassable, comme détachée de son temps. Elle est complexe, pleine de nuances, demande une grande concentration du regard, une attention soutenue dans son absence de perspective, dans ses couleurs irréelles. Au lieu de "peindre la vie", Bonnard a voulu "rendre la peinture vivante", il crée un monde de sensations voué à la fragilité, à l'intemporel.

Son neveu, Claude Terrasse, dit de lui : "Ce peintre qui ne veut peindre que des bonheurs n'est pas l'homme qu'on pourrait croire. Il est souvent rêveur. Il souffre souvent de toute souffrance dont nous sommes perpétuellement entourés". En témoignent la quinzaine d'autoportraits de l'exposition. Bonnard a aussi pratiqué la sculpture et la photographie.

Pour approfondir la connaissance de ce grand peintre français, l'on peut consulter la bibliographie ci-contre.

Illustrations : Pierre Bonnard, Baigneuse, de dos, vers 1919 (détail) source

Chargement...