Chargement...
Chargement...

La table des pauvres : cuisiner dans les villes et cités industrielles : 1780-1950

Auteur : Michel Bonneau

Paru le : 23/05/2013
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Histoire
Contributeur(s) : Non précisé.

20,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

De l'approvisionnement de la ménagère aux pratiques culinaires, aux gestes dans la cuisine, à la manière de consommer les aliments, aux ustensiles de cuisine, au poids des dépenses alimentaires dans les budgets, c'est l'ensemble des pratiques et usages sociaux liés aux repas dans les milieux pauvres et modestes qui est ici saisi. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La Table des pauvres Cuisiner dans les villes et cités industrielles 1780-1950 À l'époque se créent les grands restaurants et où la cuisine française rayonne à travers l'Europe, on meurt encore de faim à Paris et l'angoisse causée par le manque de nourriture comme la peur du lendemain sont permanentes pour la majorité de la population. Dans cet ouvrage la cuisine des pauvres est analysée à travers toute la filière alimentaire, de l'approvisionnement de la ménagère aux pratiques culinaires, aux gestes dans la cuisine, à la manière de consommer les aliments, aux ustensiles de cuisine, aux odeurs, au poids des dépenses alimentaires dans les budgets populaires. Il s'agit dé saisir la manière de se nourrir d'une population qui ne se limite pas aux ouvriers mais englobe cet entre-deux social des couches inférieures de la petite bourgeoisie où l'on rencontre les milieux de la boutique, de l'artisanat, des petits employés, des femmes seules, des personnes âgées. Les frontières sont poreuses entre ces gens de peu et de rien, ces gens d'en bas, entre la misère et la pauvreté. À la grande diversité du monde des pauvres correspond une grande diversité des régimes alimentaires, des façons de manger et de boire, des lieux ou l'on se nourrit. Est ainsi dressé un vaste panorama des espaces de consommation alimentaire hors de chez soi et à la maison. La pauvreté et la misère ont fait naître des stratégies collectives d'adaptabilité et des formes de débrouillardise pouvant prendre des aspects très variés. L'ouvrage présente une typologie des familles ouvrières élaborée à partir des monographies de F. Le Play qui montre bien l'extrême diversité des formes de consommation populaire et des significations multiples portées à l'acte de manger.

Fiche Technique

Paru le : 23/05/2013

Thématique : Anthropologie

Auteur(s) : Auteur : Michel Bonneau

Éditeur(s) : Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Histoire

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7535-2207-3

EAN13 : 9782753522077

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 414

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 3,1 cm

Poids : 638 g