Chargement...
Chargement...

Citoyen et sujet : l'Afrique contemporaine et l'héritage du colonialisme tardif

Auteur : Mahmood Mamdani

Paru le : 09/07/2004
Éditeur(s) : Karthala Sephis
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Histoire des Suds
Contributeur(s) : Traducteur : Jean Copans - Traducteur : Michelle Copans

30,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Analyse deux phénomènes reliés l'un à l'autre : comment le pouvoir est organisé en Afrique et comment il s'efforce de fragmenter les résistances. Met en lumière cette partie de l'héritage institutionnel qui s'est construite entre la réforme de l'État et la résistance populaire et qui est redevable à l'expérience coloniale. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

COLLECTION Histoire des suds dirigée par Mamadou Diouf et Peter Geschiere M.Mamdani nous propose une relecture complète de l'histoire coloniale et postcoloniale des États de l'Afrique noire contemporaine. Il faut dépasser, selon lui, l'opposition entre les partisans, modernistes et modernisateurs, du droit et de la société civile et les partisans, communautaristes, qui défendent les tribus et les cultures. Cette démarche conduit à reconsidérer l'héritage institutionnel, légué par le colonialisme, ainsi que les types de résistance que ces pouvoirs ont suscités. La problématique centrale de la démonstration veut renverser un des lieux communs les mieux établis, à savoir le caractère soi-disant exceptionnel de l'apartheid et de la ségrégation institutionnelle (celle qu'a théorisé le général Smuts, l'un des fondateurs de l'Union sud-africaine). Ce despotisme décentralisé, selon les termes de l'auteur, est en fait la forme canonique de l'État colonial. Ce gouvernement indirect se distingue évidemment du gouvernement direct, qui prend le nom de despotisme centralisé. De leur coté les résistances au pouvoir relèvent de deux cas de figure, la division entre le rural et l'urbain d'une part et la division entre ethnies de l'autre. C'est cet angle d'attaque qui lui permet d'expliquer comment l'État colonial fut bien déracialisé après l'indépendance mais pas du tout démocratisé. M.Mamdani explore de nombreux exemples historiques ou actuels et nous conduit de l'Afrique de l'Ouest à l'Afrique orientale en passant par l'Afrique centrale et l'Afrique du sud. Cette dernière a d'ailleurs droit à un chapitre où l'auteur analyse les soubassements sociaux et ethniques des luttes contre l'apartheid. Tour à tour historien, anthropologue et politologue, voir militant, M.Mamdani intervient ici dans les débats de la réforme démocratique de l'État en mettant au jour la profonde unité des régimes politiques africains ainsi que les limites génériques de leurs remises en cause tant nationalistes que démocratiques.

Fiche Technique

Paru le : 09/07/2004

Thématique : Relations internationales et géopolitique

Auteur(s) : Auteur : Mahmood Mamdani

Éditeur(s) : Karthala Sephis

Collection(s) : Histoire des Suds

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84586-542-2

EAN13 : 9782845865426

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 418

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 16 cm

Poids : 570 g