Chargement...
Chargement...

L'Art de l'Enluminure

Publié le 11/05/2012
À l'heure du livre numérique, évoquer l'art de l'enluminure peut paraître anachronique. Pourtant cet art qui excella à l'époque médiéval n'en reste pas moins fascinant aujourd'hui et prête à penser que quelque soit le support d'un texte, celui-ci ne pourrait se départir d'un travail d'ornementation et d'embellissement.
Prétés par le Metropolitan Museum of Art de New York au musée du Louvre, les 47 feuillets exposés qui constituent Les Belles Heures du Duc de Berry est un chef-d'œuvre de l'enluminure. Commandé par le Duc Jean de Berry aux frères de Limbourg, ce livre d'heures manifeste une pratique courante chez les bibliophiles de l'époque médiévale : la commande auprès d'artistes enlumineurs de recueils de textes de dévotion et d'offices autrefois réservés au cercle fermé des religieux. Lettres champies, lettres filigranées, cartouche, scènes historiées, bordures,... La diffusion auprès des laïques a permis à cet art de se développer et de se raffiner. L'enlumineur excelle dans l'art de composer, d'orner et de décorer la page, de faire dialoguer le texte et les petites images peintes ou dessinées. Bestiaires, herbiers, psautiers, ces manuscrits enluminés outre leur valeur artistique sont des exemples précieux du degré de raffinement d'une époque ainsi que des témoignages inestimables sur la vie quotidienne d'une société.

L'enluminure et ses commanditaires

L'art des manuscrits enluminés

Techniques de l'enluminure

L'enluminure venue d'ailleurs

Chargement...