Chargement...
Chargement...

Les arts martiaux au XXI° siècle

Publié le 28/03/2002
"Les samourais sont morts mais pas leur esprit.Le Bushido, l'éthique du guerrier, survivra dans le coeur des arts martiaux ; il en sera l'âme, il en sera l'inspiration." (Thierry Plée )

Les Occidentaux sont réceptifs au message des arts martiaux.Les "légendes" ont contribué à leur propagation auprès du grand public.

Les arts martiaux et leur philosophie ont cependant acquis leur place dans notre société;ils ont connus de puissantes évolutions.Car,plus qu'un sport,l'art martial est une façon d'agir et de se comporter au quotidien.

L'esprit de Budo réunit l'idée de paix et de spiritualité,ainsi que les notions de courage,de sagesse,de bienveillance et de détermination.Le budoka doit être d'une grande moralité,et son idéal est d'adopter une éthique de chevalier samourai.Le Budo s'inspire de sources spirituelles qui ne le réduisent pas à l'art de la guerre,mais dont la maitrise de soi,la rectitude,la justice et la droiture sont les lignes directives.

L'art martial en tant que pratique,sous forme du comportement physique et moral débouche sur une philosophie de l'existence.Il s'agit d'une recherche de la perfection,d'une quête de soi,la découverte de valeurs,une évolution personnelle grâce à une autre vision de soi et des autres.

Le lien entre la spiritualité et la pratique martiale s'est fortement accru et la quête spirituelle reste présente.

 

Pratiquer un art martial, c'est commencer par se mettre à l'école de la nature, dont nous faisons partie sans nous en souvenir toujours.
C'est, à travers des techniques propres à chaque art, apprendre à 
combattre une violence extérieure en reproduisant très souvent des attitudes naturelles d'animaux au combat.
C'est aussi découvrir la souplesse de l'eau pour une esquive, la puissance du vent lors d'une riposte, la vivacité du feu, la stabilité du roc.
Tel est le chemin enseigné par la Tradition,bien au-delà de la fureur des  assauts sportifs,...

L'art martial est un chemin pour toute une vie.

(Roland HABERSETZER)


Chargement...