Chargement...
Chargement...

Ratiches et quenottes :

Publié le 21/08/2008
Nous naissons sans elles, elles nous font hurler lorsqu'elles apparaissent, elles broient et déchiquètent et peuvent, si on les néglige, nous amener en courant sur un siège de torture : ce sont nos dents !
Qu'on l'appelle familièrement quenotte, chocotte, ou plus argotiquement chaille, tabouret, crochet, domino ou moins élégamment encore ratiche ou tout simplement croc ou canine,  la première dent de Bébé est toujours vécue avec émotion par les jeunes parents qui explorent derrière la barrière des petites lèvres roses et bavouillantes les progrès de la pousse.

Gare aux pleurs - bien légitimes en l'occurrence tant peut être forte la douleur !  Le petit ange sera alors prêt à tout pour soulager ses gencives gonflées... Pas moins de 8 incisives en un an feront leur apparition avant que ne se poursuive la grande valse des dents de laits qui feront un jour le sourire éclatant et irrésistible qui permet d'obtenir beaucoup...

Bien qu'elles soient provisoires, pas question de négliger ces petites dents, bien au contraire. Ce sont elles qui, implantées harmonieusement dans la mâchoire, vont structurer le visage de l'enfant. Dès l'âge de deux ans, tout cela est donc à observer par le spécialiste ad-hoc à savoir : le dentiste. Rappelons qu'il est de   votre devoir de parent  de présenter l'homme( ou la femme) de l'art comme un allié et non comme un adepte de la torture sur fauteuil !

Pour vous aider dans l'éducation buccodentaire de vos enfants et soutenir le leitmotiv "Pipi, les dents et au lit" qui n'encourage jamais que le brossage du soir - alors qu'il en faut, nous sommes d'accord, trois par jour, après chaque repas - des histoires telles que Lise se brosse les dents ou encore l'amusant Les brosses à dents aux éditions Gallimard jeunesse  apprendront aux tout-petits à se familiariser avec cet ustensile des plus bizarres.
Plus nombreuses encore sont les histoires qui jouent sur l'humour. On retiendra l'incontournable Le Loup d'Olivier Douzou dans lequel on voit un loup affamé mettre ses dents dans sa gueule les unes après les autres. On lira avec plaisir les comptines des dents de lait aux moins de six ans ou encore des histoires drôles ou gentiment effrayantes autour du dentiste avec la célèbre Surprenante histoire du docteur de Soto dans laquelle le dentiste-souris  doit soigner un patient renard aux dents aussi nombreuses qu'aiguisées...

L'album Madlenka quant à lui, illustre avec poésie la fierté au passage dans le monde des grands (ceux qui auront bientôt 32 dents !) en nous faisant rencontrer tous les habitants d'un quartier où habite la petite Madlenka, impatiente d'annoncer à tous que l'une de ses quenottes bouge.

A l'âge où tombent les premières dents, on pourra salutairement se faire peur avec Rue des caries où Glouton et Goulu font des festins de sucreries qu'ils entassent à loisir dans les cavités qu'ils creusent, ou se documenter sur la pousse des dents futures et leurs fonctions avec Des dents pour mieux croquer, l'un des rares documentaires spécifique au sujet.

Et la Petite Souris me direz-vous ? Elle est toujours l' héroïne mythique de tous les fantasmes enfantins à l'heure où les dents de lait tombent et font des bouches à trous pleines de charme... Elle se retrouve à l'honneur de bon nombre d'albums qui épaississent le mystère tant la petite souris peut avoir des "profils" différents - La véritable histoire de la petite souris, Chloé et la dent de lait ou encore La petite souris - et aussi de romans destinés aux débutants en lecture tels que Justine attend la petite souris.

Et si l'on devait croquer quelques histoires de dentiste ? Outre le délicieux Dr de Soto cité plus haut, on fera ripaille du Rendez-vous de la petite souris où le chat de la dentiste, venant de perdre une dent pour cause d'abus de sucreries fait une lettre bien sentie à la petite souris avec la plus malhonnête des intentions : en faire son goûter ! Quand au peu encourageant - en raison du titre ! - Le dentiste est un vampire, il séduira celles et ceux qui ont assez d'humour pour apprécier le second degré.
Enfin, si vos chérubins devaient sortir du cabinet affublés d'un appareil un peu disgracieux -mais néanmoins provisoire- promesse d'une future dentition alignée à la perfection, vous pourrez tenter de les faire sourire quand même avec Superdendefer dont je vous livre ici même la morale finale :

Un sourire éclatant
Avec des bagues aux dents
C'est bien plus séduisant
Qu'une tête d'enterrement !
Chargement...