Chargement...
Chargement...

Mollat Vox 53

Publié le 07/12/2010
Les libraires sont de retour avec leurs coups de cœur sonores. Montez le son !
Un petit chaperon chinois de Marie Sellier et Catherine Louis (Picquier Jeunesse), présenté par Caroline Vidal
Ce livre-accordéon présente une version chinoise du conte de Charles Perrault : grand-mère Yu traverse la montagne chauve pour apporter des pains farcis à la viande à ses trois petites-filles et rencontre le loup... Quant aux petites filles, si elles n'ont pas de chaperon rouge, elles n'ont, surtout, pas peur du loup, et sont très malignes...

La propagande dans la BD : un siècle de manipulation en images de Fredrik Strömberg (Eyrolles), présenté par Sarah Vuillermoz
Comme tout média, la bande dessinée reflète son époque. Comme tout média, elle est capable du meilleur comme du pire. Mais plus que tout autre média, la bande dessinée est populaire, elle a le fascinant pouvoir de convaincre par sa nature même, en particulier un jeune public à l'esprit encore peu critique et disposé à recevoir toutes les opinions, surtout les moins nuancées.
Rien d'étonnant donc que ceux qui font tourner le monde en aient un petit peu profité : ainsi le peuple a-t-il été convaincu que les noirs étaient de grands enfants, les Juifs des traîtres et des manipulateurs, que les super-héros allaient botter les fesses d'Hitler, et autres vérités du genre : la bande dessinée est la cause de la délinquance juvénile, la guerre est amusante et sans danger, la marijuana rend inévitablement fou ou encore se faire avorter conduit à la damnation éternelle...
Ce livre offre au lecteur un voyage dans le temps et dans l'espace, du siècle dernier jusqu'à nos jours, des États-Unis, à l'Europe en passant par la Chine, le Japon ou Cuba... Traitant du racisme et de la xénophobie, mais aussi de politique, de religion, de questions de société, de la dialectique homme/femme, La Propagande dans la BD est une captivante histoire en images, illustrée de planches de BD parmi les plus controversées, scandaleuses, atypiques et engagées jamais publiées.

Le rire du chat qui pisse sur la braise : souvenirs d'un épicurien de Michel Oliver (Ed. de l'Aube), présenté Clémentine Soubeyrol
M. Oliver relate sa vie marquée par son enfance durant la guerre, le travail, l'apprentissage, les réussites et les échecs. Il décrit ses relations avec ses parents dont son père, Raymond Oliver. Il a sans cesse cherché à faire partager ses passions, dont celle de la cuisine, qu'il vit sous toutes ses formes : au fourneau, en salle, dans le dessin ou dans l'écriture.

Vie du Buddha : racontée et illustrée au Japon, traduit du japonais et présenté par Pascal Griolet et Claire-Akiko Brisset (PUF), présenté par Arnaud De Gail
Parvenu au Japon depuis l'Inde en passant par la Chine, puis la Corée, le bouddhisme constitue un élément fondamental de la civilisation japonaise. Innombrables sont les peintures et les sculptures qu'il a inspirées dans l'archipel à partir du VIe siècle de l'ère chrétienne. Il y a également suscité une production textuelle abondante : des austères commentaires doctrinaux rédigés en chinois aux délicats poèmes japonais, jusqu'aux histoires en prose inspirées de lointains modèles continentaux. En particulier, la vie du Buddha historique fit l'objet de nombreux récits aux épisodes souvent légendaires, récits qui pouvaient servir à édifier et à convertir les foules. Ce livre traduit pour la première fois en français l'une des versions les plus populaires de cette histoire, diffusée pendant l'époque médiévale et jusqu'au XVIIIe siècle. Il reproduit en fac-similé un manuscrit réalisé entre la fin du XVIe et le début du XVIIe siècle. Mêlant avec bonheur d'authentiques épisodes indiens à des éléments chinois ou, le plus souvent, proprement japonais, cette Vie du Buddha teintée de merveilleux est agrémentée de miniatures peintes d'une grande fraîcheur et permet au lecteur d'aborder cette histoire comme un conte. La traduction intégrale du manuscrit de la Fondation Martin Bodmer est accompagnée d'une introduction, d'une postface, ainsi que d'un glossaire des termes bouddhiques et des noms propres figurant dans le récit.

La commissaire n'aime point les vers de Georges Flipo (Table Ronde), présenté par Karine Gilabert
La commissaire Viviane Lancier n'est pas du genre poète, mais la voici condamnée à se passionner pour Baudelaire : un sonnet torride dont il serait l'auteur se transforme en serial killer, envoyant à la morgue ceux qui s'y intéressent.
Flanquée de son ingénu lieutenant, Viviane Lancier plonge dans une enquête où semblent la narguer les morts, les survivants et même les revenants.

So foot : football total et contre-culture (Solar), présenté par Patrick Lescarret
So foot, le magazine déjà culte livre sa vision unique du football.
Une vision à contre-pied, souvent drôle, où le football est à la fois religion, science, business, esthétique, langage, affaire d'identité et d'intimité...
Où l'on croise tous les héros du magazine : des stars pop Diego Maradona, George Best, Johan Cruyff ou Paul Gascoigne aux maîtres ès science footballistique Coco Suaudeau, Arrigo Sacchi ou Rafael Benitez...
Le livre qui définit enfin la culture foot.
Chargement...