Chargement...
Chargement...

Le totalitarisme

Publié le 10/02/2011
Le concept de totalitarisme est apparu au XXème siècle. Associé principalement au fascisme et au communisme, c'est une notion complexe qui n'a cessé d'évoluer au cours du siècle.
Le XXème siècle fut marqué par l'émergence de systèmes dominants qui alliaient le despotisme, la tyrannie, la dictature et la violence. Inventé en 1920, le totalitarisme fut dans un premier temps rattaché au fascisme italien, Mussolini se plaisait lui-même à utiliser ce mot qu'il trouvait « apte à définir la nature de son régime ». Autour des années 30 on commença à l'employer pour dénoncer les points communs entre les fascismes européens et le communisme russe.
Avec la Seconde Guerre Mondiale et la Guerre Froide, les régimes totalitaires marquent l'histoire mondiale, il faudra attendre l'année 1989 pour voir se terminer soixante-dix ans de terreur. Dès lors de nombreux ouvrages commencèrent à être publiés.
Tzetan Todorov, qui connut le totalitarisme de près reconnaît que « la chute du mur (l') a définitivement libéré d'une sorte de retenue intérieure ». Pour Hannah Arendt le totalitarisme est une « fusion d'idéologie et de terreur ». Une chose est certaine, les intellectuels du XXème siècle ont été marqué s par ces régimes et n'ont cessé de s'y intéresser, de Slavoj Zizek à Raymond Aron ou encore Enzo Traverso ont tous consacré une part de leur réflexion sur ce sujet.
Le totalitarisme effraie, intrigue, passionne, il a marqué le XXème siècle et a demandé aux historiens de lire et de comprendre l'Histoire différemment. L'historiographie en fut bouleversée et le XXIème consacrera encore certainement quelques livres au sujet.

Le totalitarisme dépasse les frontières de l'Histoire, il a marqué nos consciences. Preuve en est des multiples récits du XXème, de Georges Orwell et de son 1984, en passant par Nous autres d'Eugène Zamiatine, ou encore Rhinocéros de Ionesco et tant d'autres exemples encore comme Camus, Perec…
Chargement...