Chargement...
Chargement...

Mission... dépollution!

Publié le 16/08/2010
Les plantes au service de notre santé
Des plantes à la maison, ça apporte une touche de vert, de gaieté, de vie, ça fait joli quoi! Mais ce qu'il faut dire, c'est qu'en plus, avoir des plantes chez soi c'est bon pour la santé: certains végétaux ont la capacité d'assainir l'air de nos intérieurs!

La qualité de l'air domestique, voilà une préoccupation relativement récente: elle est apparue dans les années 70. Les premiers travaux scientifiques portant sur les plantes et leur capacité à assainir l'air domestique ont démarré dans le cadre d'un projet de la NASA. L'objet de cette entreprise était de diminuer la présence de produits toxiques dans les navettes spatiales. Les expériences menées ont rapidement démontré l'utilité des végétaux d'ornement dans l'amélioration de l'air des milieux confinés.

Le processus mis en cause ici s'appelle la bio-épuration. Ce mot désigne l'épuration de l'air, des sols ou lieux touchés par des polluants d'origine chimique (à condition que ces derniers soient biodégradables), au moyen de micro-organismes. En résumé, et pour être clair, les végétaux ont l'extraordinaire pouvoir de capter des particules nocives avec leurs feuillages ou leurs racines, pour les emprisonner ou même les dégrader.

Si l'on connaît encore mal les conditions de ce procédé, on sait que toutes les plantes ne réagissent pas de la même façon aux pollutions. Certaines n'ont aucun pouvoir assainissant, tandis que d'autres excellent dans l'art d'absorber certains composés. Le chrysanthème, par exemple, est tout indiqué pour faire disparaître le formaldéhyde, le benzène et l'ammoniac; le gerbera absorbe particulièrement bien le benzène, le trichloréthylène... La NASA a établi un classement-référence des meilleures plantes dépolluantes et leurs propriétés respectives.

Les recherches sur les capacités et l'efficacité des plantes dépolluantes continuent aujourd'hui dans le monde entier, et à dire vrai, elles sont indispensables, car selon les statistiques, nous passons en moyenne 20 heures par jour à respirer un air intérieur pollué. Tout ce qui nous entoure rend nocif notre air: matériaux de construction, produits de décoration, d'entretien, de chauffage ainsi que de toilette et de beauté... Cette pollution, que l'on doit principalement à l'industrie chimique, dépend également de la température et de l'humidité de nos intérieurs. La ventilation et l'aération, sont deux gestes qui permettent d'évacuer efficacement les agents pathogènes. Mais nos plus précieuses alliées contre la nocivité des intérieurs, ce sont les plantes dépolluantes. Apprenez à les domestiquer et à en tirer le meilleur parti...
Chargement...