Chargement...
Chargement...

Taï chi chuan : éloge de la lenteur

Publié le 21/10/2009
Connaissant une popularité grandissante en France et plus globalement en Occident, le taï chi chuan, art martial chinois, se veut un moyen d'harmoniser à la fois le corps et l'esprit humain.
Art martial d'autodéfense, le taï chi chuan aurait été inventé, selon la légende, par Chang San Feng qui fut un jour témoin d'un combat entre une grue et un serpent. Il en tira comme conclusion que la douceur et la fluidité du serpent prévalait sur la force et les mouvements saccadés de la grue. De là il mit au point le taï chi chuan, discipline basée sur une succession de mouvements lents et coordonnés qui facilitent la circulation des énergies. Populaire en Chine depuis des siècles, ce sport s'est répandu ces dernières années à travers l'Occident ; d'abord aux Etats-Unis puis en Europe. Un tel engouement peut s'expliquer par les effets bénéfiques de cette gymnastique de la lenteur qui permet à l'organisme de retrouver son harmonie, notamment par la correction de mauvaises postures. Le côté gymnique du taï chi améliore le tonus musculaire et renforce le dos tandis que le côté méditatif permet un contrôle bénéfique de sa respiration ainsi qu'un apaisement du système nerveux.

A l'heure du toujours plus vite, toujours plus fort, le taï chi chuan est là pour nous rappeler qu' « avec le temps et la patience, la feuille du mûrier devient satin ! ».

Le Tai chi pour les nuls, Thérèse Iknoian
Particulièrement axé sur la vulgarisation des enseignements du Taï Chi Chuan, Le Tai Chi pour les nuls se révèle être très complet, aussi bien au niveau de l'histoire de la discipline que des positions, particulièrement bien expliquées. Petit plus : le chapitre où sont recensées les dix moments et endroits où pratiquer le taï chi dans la vie quotidienne.

Le grand livre du Tai Chi Chuan, Chang Dsu Yao et Roberto Fassi
Comme il est grand (et lourd), Le Grand livre du Tai Chi Chuan a tout le loisir d'explorer toutes les facettes du taï chi et notamment la philosophie qui s'y rapporte. Un chapitre est même consacré aux grands textes classiques qui listent les principes fondamentaux de ce sport. Cet ouvrage ne perd d'ailleurs pas de vue que le taï chi n'est pas seulement une méthode de relaxation mais aussi un art martial. Ainsi un chapitre entier est dévolu aux applications martiales du taï chi. Particulièrement précis, illustré et dans l'esprit taï chi, cet ouvrage s'adresse aussi bien aux néophytes qu'aux confirmés.

Tai Chi Chuan express, W. Lorini
Le Tai Chi Chuan express, comme on peut le deviner à son nom, ne s'embarrasse pas de toute la partie historique, philosophique et physiologique du taï chi mais rentre (presque) directement dans le vif du sujet : les mouvements. Ceux-ci sont expliqués simplement et accompagnés de photos sur lesquelles de judicieuses flèches viennent guider l'élève dans sa perception des mouvements. Simple et efficace.

Taï chi chuan, James Kou
Créateur de la Fédération Française de Taï Chi Chuan, James Kou s'allie à Marabout pour créer un livre particulièrement pratique où 85 mouvements de taï chi sont passés en revue. Chaque mouvement est détaillé en plusieurs temps. Chaque temps est légendé d'une photo permettant de mieux visualiser la façon de faire. De nombreux conseils agrémentent le tout et font de ce livre un parfait point de départ dans la pratique du taï chi chua.


Image : source Wikimedia Commons
Chargement...