Chargement...
Chargement...

Les langues créoles

Publié le 09/03/2012
Sous le terme de « créoles » on désigne diverses langues, parlées dans des régions très variées du monde, nées au cours des colonisations européennes qui ont eu lieu entre les XVI° et XVIII° siècles. Ces créoles se sont développés en raison du contact de langues entre le français des maitres et les langues multiples des esclaves.
Le terme de « créole » qui vient d'un mot espagnol « criollo » (verbe « criar » signifiant « éléver ») désigne à l'origine tout « produit » né dans ces terres de colonie non originaires du pays et s'applique aussi bien aux humains qu'aux animaux et aux végétaux. Au cours de l'histoire des colonies, on est progressivement passé de cette désignation comme créole d'une certaine partie de la population à la nomination de la langue qu'elle pratiquait. Les langues créoles sont fort diverses interdisant souvent l'intercompréhension pour des locuteurs créolophones.
Il existe un créole portugais à Malaka sur la presqu'ile malaise.
Le papiamiento est un créole à base d'espagnol parlé dans les Antilles Néerlandaises (Curaçao, Aruba, Bonaire).
Le sango de le République Centrafricaine est également un créole fondé sur les langues africaines locales.
Le créole le plus important est le créole des Antilles et de l'Océan Indien : Haïti, Guadeloupe, Martinique, Guyanne, Réunion, Ile Maurice, Seychelles soit environ 7 millions de personnes.

La découverte des créoles à base de français

Le créole haïtien

Le créole guadeloupéen

Le créole martiniquais

Le créole guyanais

Le créole réunionnais

Le créole mauricien

Chargement...