Chargement...
Chargement...

Quoi de neuf sur l'école ?

Publié le 18/09/2003
Grèves, rentrée, réformes, adaptabilité, malaise, violence pédagogie : les nouveaux mots-clés de l'école sont ici explorés dans la production éditoriale...

Ecrire sur la rentrée scolaire , nous direz-vous, est ce qu'on appelle un superbe marronnier - en termes journalistiques un marronnier est un sujet d'actualité qui revient comme les marrons... à chaque saison.

Cependant cette rentrée s'annonce particulièrement chaude et tendue : les enseignants restent en conflit avec leur ministère, la question de la laïcité à l'école se fait pressante et le milieu de l'enseignement, de toute façon, est en perpétuel questionnement. Et ce n'est pas l'afflux de livres qui nous démentira... Et cette année la cuvée, pour employer un autre terme lui aussi bien saisonnier, s'avère particulièrement variée et intéressante.

Pour qui cherche une réflexion sociologique, la bourdieusienne revue des ACTES de la recherche en sciences sociales consacre son numéro de septembre aux Contradictions de la "démocratisation" scolaire. Samuel Johsua signe un ouvrage très attendu chez Textuel. Auteur engagé, il affirme qu' "une autre école est possible" et que l' enjeu de l'éducation est d'abord politique. Enfin, Michel Fize , sociologue et chercheur au CNRS, se penche sur le bien-fondé de la mixité à l'école. Devant le nombre croissant d'agressions sexuelles dont sont victimes les filles et la différence de résultat scolaire entre filles et garçons, beaucoup de parents et de professeurs, et pas seulement en France, se posent la question d'un retour à une école unisexe, comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis.

C'est à une réflexion toute pédagogique que se livre Donata Elschenbroich , auteure néerlandaise, en montrant que c'est avant sept ans que l'enfant à le plus de facilité à apprendre. A partir de ce postulat, elle compare différents systèmes éducatifs dont ceux du Japon et des Etats-Unis afin d'en retirer un ensemble d'idées originales.

L'ethnologue Julie Delalande s'intéresse aux récréations : savons-nous, nous parents, se qui se joue dans la cour de récréation ? Ce sont de véritables micro-sociétés qui se mettent en place avec des codes, des pratiques culturelles, des règles sociales, des chefs de bandes et des boucs-émissaires, des luttes entre garçons et filles, des amitiés et des solidarités mais aussi des tricheurs, des menteurs et des voleurs... bref, la cour de récréation est un lieu d'apprentissage de la vie en société.

Un texte pluridisciplinaire où l'on retrouvera philosophe, neurobiologiste, sociologue, pédagogue et enseignant nous renseigne sur l'ennui à l'école . Car la question se pose : face à la "culture du zapping" l'école doit- elle céder à la facilité pour entrer elle aussi dans" l'ère du divertissement".

Si vous êtes plus sensible aux témoignages, Rachel Boutonnet vous apprendra à jeter les pavés dans les mares, c'est ce qu'elle fait dans son "Journal d'une institutrice clandestine" en critiquant l'enseignement de la lecture prôné à l'IUFM. "Madame la Principale ", Francine Saucier, nous livre son expérience dans un collège parisien. Quelques années de pratique, de "combat" et toujours le même enthousiasme pour son métier.

Alors, bonne rentrée et pour ne pas oublier toutes les bonnes résolutions que vous aurez pioché au fil de vos lectures, sachez enfin que les éditions des arènes sortent deux agendas tirés des albums précédemment parus - "Nos cahiers d'écoliers" et "Chère école "- qui nourriront votre année de lointains souvenirs d'école.

Sandrine Ducrocq et Isabelle Soulié

(Illustration : d'après Robert Doisneau)

Chargement...