Chargement...
Chargement...
Mémoire noire

Sélection de livres

Dossiers

Escape game géant Trône de fer le 31 octobre 2020 !

Venez explorer le royaume des sept couronnes et partez à la conquête du trône de fer lors de l'Escape Game géant organisé par la librairie Mollat et les éditions J'ai lu le samedi 31 octobre !

RAMON GOMEZ DE LA SERNA (1988-1963)

Ramon Gomez de la Serna est largement méconnu en France bien que célébré de son vivant par un Valery Larbaud qui en faisait l'égal de Proust ou de Joyce et malgré le travail d'éditeurs comme Gérard Lebovici et André Dimanche éditeur ou celui de grands passeurs tel que Jean Cassou, Robert Amutio, ...

Intelligence artificielle, robots et androïdes

Mangas, comics, romans graphiques, bandes dessinées... Tous ont déjà abordé la question de l' I.A. Les réflexions sur le sujet sont diverses et variées, ce qui offre une multitude d’œuvres toutes aussi passionnantes les unes que les autres.

20 ans de Folio SF

En 2020, à l'occasion du Mois de l'Imaginaire, la collection Folio SF fête ses 20 ans !

les rencontres en vidéo

Alain Juppé - Mon Chirac : une amitié singulière

Alain Juppé vous présente son ouvrage "Mon Chirac : une amitié singulière" aux éditions Tallandier. Entretien avec Jean Petaux, Sciences Po Bordeaux.

Lionel Jospin - Un temps troublé

Lionel Jospin vous présente son ouvrage "Un temps troublé" aux éditions Seuil. Entretien avec Jean Petaux, Sciences Po Bordeaux.

Martine Reid - Femmes et littérature : une histoire cultu...

Rencontre avec Martine Reid à l'occasion de la publication sous sa direction des ouvrages "Femmes et littérature : une histoire culturelle", Volumes 1 & 2, aux éditions Gallimard, collection Folio Essais. Entretien avec Blanche Cerquiglini.

Coups de cœur

Ethnologie du bureau

Sciences humaines - HistoireTravailEthnologie
Après "Ethnologie de la chambre à coucher" et "Ethnologie de la porte", l'ethnologue Pascal Dibie nous replonge dans un univers familier, derrière lequel nous restons assis tant d'années : le bureau. Retraçant l'histoire et ses usages à travers les époques, il s’intéresse avant tout à l'évolution...

Dans la vallée du soleil - Andy Davidson

LittératureVampiresFantastiqueAmérique
Quand le roman gothique rencontre le western américain. Une splendeur !
Tavis est un mauvais homme. Il erre dans un désert texan des années 80, traînant ses méfaits et ses horreurs. Une nuit il est attaquée par une force plus maléfique que lui et se retrouve condamné à voir son corps dépérir, constamment à la recherche de sang et de proies pour épancher sa soif. Suivi amoureusement et désespérément par la créature qui a fait de lui ce monstre à l'état pur, Travis tente pourtant de fuir jusqu'à arriver à un motel au milieu de ce cagnard insupportable. Il y rencontre Annabelle et son fils Sandy. Par delà la possibilité d'en faire ses victimes, Travis découvre une vie passée et future qu'il ne vivra jamais et nourrit pour cette mère et son fils une attraction paradoxale.

Organique et envoûtant, Dans la vallée du soleil a le goût des livres inclassables qui impriment la rétine autant qu'un écran de cinéma. Un grand coup de coeur.

Eric Sadin - L'Ére de l'individu tyran

Sciences humaines - HistoireSociétéPhilosophieNumérique
Un essai clairvoyant qui nous livre une analyse pertinente sur la perte du commun faisant naître des individualités de plus en plus resserrées sur elles-mêmes. Eric Sadin étudie le rôle de l'histoire, des promesses non tenues, des rancœurs grandissantes, des inégalités sociales tout aussi croiss...

L'incendiaire - Chloe Hooper

LittératureEnquêteAustralieFeu
Un texte extrêmement fort, dur, qui vous brûle les mains. Un incontournable, futur classique de non-fiction.
Le sept février 2009, plusieurs feux de brousse démarrent dans le comté de Victoria, au sud-est de l'Australie. En pleine canicule, par plus de 45°C, ces incendies monstrueux détruiront 365000 hectares et tueront 173 personnes. Cet événement traumatisant pour le peuple australien porte désormais le nom de Black Saturday. Dans la ville de Churchill, deux départs de feux ont été constatés, qui avec le vent violent se sont réunis pour créer un seul "mégafeu". 

En Australie, seulement 1% des incendiaires sont arrêtés par les autorités. Pourtant il n'aura fallu que quelques jours à la police locale pour trouver Brendan Sokaluk. L'homme assume la responsabilité, mais pas la volonté de nuire : il aurait jeté une cigarette par la fenêtre de sa voiture sans faire attention. Impossible alors de prouver qu'il s'agit d'un accident. Après toutes les souffrances endurées, les survivants ont besoin d'un procès : Sokaluk est le coupable idéal. Né "différent" dans les années 70 dans la vallée minière de Latrobe, Brendan doit vivre avec un handicap mental que personne ne peut traiter, une forme d'autisme qui à cette époque n'est pas reconnu. Personne, pas même sa famille, ne peut vraiment appréhender le monde dans lequel il vit, ni se figurer sa représentation de ce qui l'entoure. Depuis toujours, il subit la violence de ses camarades, puis collègues. Il faudra trois ans pour que se tienne le procès, qui durera dix-huit jours. Dix-huit longues journées, durant lesquelles inspecteurs, spécialistes des feux, témoins, victimes, survivants, avocats, médecins, comparaîtront dans l'espoir de dresser une chronologie de ces terribles événements et de clore un chapitre douloureux de leur vie. 

Le livre de Chloe Hooper est ainsi séparé en trois parties : L'enquête, La défense, Le procès. Pour la plupart des européens, il est assez difficile de comprendre la violence d'un feu de brousse, et d'appréhender la volonté des habitants de protéger leurs maisons au lieu de s'enfuir à toute jambes. Hooper nous plonge dans le ventre de la bête, au coeur des flammes, du vacarme, de la fumée, avec ces gens qui ont lutté pour défendre leurs biens dans ce pays où le feu possède une histoire culturelle. Elle nous immerge aussi dans la psyché de Sokaluk, et tente de répondre à ces questions : pourquoi avoir déclenché ce feu ? Dans quelle mesure est-il capable d'éprouver du remords ? A quel moment, dans son histoire intime, est-il arrivé  à ce point de non-retour ? Car comme le souligne Hooper, les incendiaires détruisent leur propre environnement et leur propre communauté. En l'occurence, celle de Churchill, ville pauvre dans laquelle règne le chômage de masse, où les centrales électriques dangereuses ne sont plus aux normes depuis des décennies, la vallée minière jamais entretenue. Rajoutons à cela le climatoscepticisme des élus - nous le constaterons dix ans plus tard lors des incendies de 2019 : tous les explosifs étaient prêts, il ne manquait que l'allumette.

Loin d'être un "true-crime" procédurier aux confins du polar, ce livre est un document très important sur l'ère dans laquelle nous vivons : le Pyrocène, conséquence naturelle (et catastrophique) de l'Anthropocène. Avec une plume précise et délicate, Hooper nous force à nous interroger sur l'avenir que nous souhaitons pour notre espèce, et soyons honnêtes : ça commence mal.