Chargement...
Chargement...

Les vins bio

Publié le 16/11/2010
Le biologique est en vogue. Les vins dits « bio » ne sont pas en reste...
… même s'ils ne représentent qu'une part infime de la production française. En effet, actuellement, la part des propriétés qui exploitent leurs domaines de façon biologique est infime : 3%, c'est-à-dire environ 2300 exploitations. Mais leur qualité est de plus en plus reconnue et appréciée...

Le bio, quand, comment ?

En France, la défense des cultures respectueuses de l'environnement a commencé dans les années 1950 en réaction à une utilisation poussée des engrais chimiques. Et c'est justement pendant cette période qu'ont eu lieu les premiers essais de production biologique dans les vignobles bordelais (domaines Descrambes, Boudon, Baron, Bourron).
La culture biologique se distingue de celle dite « conventionnelle » par le rejet total de l'utilisation de produits chimiques. Aujourd'hui, les domaines « bio », que ce soit en matière d'agriculture ou dans le domaine du vin, sont soumis à une certification, et à des contrôles réguliers.

Le bio et la loi

En 1991, la première réglementation européenne sur les techniques culturales paraît. Dans ce texte, la législation donne une liste de traitements utilisables sur les vignes et les sols. Mais si elle s'attaque aux modes de production de la vigne, elle ne donne aucun élément sur la vinification (c'est-à-dire toutes les opérations nécessaires à la transformation du jus de raisin en vin). Il a fallu attendre 2007 pour qu'un nouveau règlement européen reprenne les principes de 1991 mais prévoit en plus l'instauration de règles de vinification bio. Modifications effectives depuis janvier 2009.

Bio, et plus, si affinités...

Certains producteurs poussent parfois le raisonnement et la démarche « bio » un peu plus loin. C'est, par exemple, le cas des producteurs qui pratiquent la biodynamie. Fondée par Rudolf Steiner dans les années 1920, cette méthode est basée sur la volonté d'améliorer le processus de vie des plantes. Cette discipline a été vulgarisée en matière de vin par Nicolas Joly. Son domaine, la Coulée de Serrant fait aujourd'hui figure de référence en matière de vin produit selon les principes de la biodynamie. Les engrais chimiques, totalement proscrits, sont remplacés par des éléments naturels. Tout est pensé pour que le développement de la vigne et du vin se fasse en harmonie totale avec l'environnement.

Comment les reconnaître ?

Pour être sûr qu'un vin soit bio, soyez attentifs : les bouteilles doivent porter la mention « vin issu du raisin de l'agriculture biologique » et l'organisme certificateur doit être mentionné !

Voici une sélection de livres pour en savoir plus, ou pour mieux les choisir et les déguster.

Vin bio, mode d'emploi de Jérôme van der Putt
Un livre pour mieux comprendre ce que sont les vins bio, connaître leurs modes de production... Un guide particulièrement clair et utile.

Le nouveau guide des vins bio 2010-2011 d'Evelyne Malnic
Plus de 600 vins dégustés, un guide des points de vente et des informations pratiques sur le vin bio, sa dégustation, sa connaissance. Un guide utile pour mieux s'y connaître et mieux acheter.

Le vin bio, une démarche, un plaisir de Jean-Marc Carité
Une découverte illustrée de ce qu'est le vin bio aujourd'hui : producteurs, domaines, techniques...

Mes bonnes adresses du vin bio 2009-2010 de Jean-Marc Carité
Un tour de France des vignerons bio et biodynamiques. Ce guide détaille et évalue les meilleurs crus et donne des indications sur les conditions de culture. Les bonnes adresses d'un spécialiste.

Le vin, la vigne et la biodynamie de Nicolas Joly
Un guide indispensable pour mieux comprendre et pratiquer la biodynamie.

Le guide des meilleurs vins bio de France de Gault Millau
Une sélection de 1470 vins bio goûtés et commentés.

Le guide des vins bio de Pierre Guigui
Une présentation historique des vins bio, et plus de 400 vins évalués.
Chargement...