Chargement...
Chargement...

La guerre civile américaine ou l'éclatement d'une nation

Publié le 16/05/2011
En 1865 à la fin de la guerre civile américaine, l'interdiction de l'esclavage sur le sol américain devenait effective et force de loi par le vote du 13è Amendement. Mais avant de parvenir à cette ultime étape, il fallut passer par une terrible guerre de quatre ans qui bouleversera la société américaine et marquera longtemps les esprits.
La société américaine avant la guerre.

Dans les années qui précèdent la guerre, la croissance économique est remarquablement forte aux États-Unis : une agriculture largement dominante basée sur la culture du maïs, du blé, du coton et une industrialisation en marche qui n'a rien à envier à celle de l'Europe. Elle est une puissance en devenir. Cette forte croissance économique est accompagnée par un développement sans précédent des moyens de transports notamment la construction les chemins de fer.
Les immigrés qui arrivent sur le continent américain travaillent dans les usines et forment la classe ouvrière alors que se développe en même temps une petite classe bourgeoise amateur de culture et piquée d'esprit. C'est dans ce bouillonnement multiforme que naissent les idées anti-esclavagistes. . Mais cette industrialisation et l'urbanisation qui l'accompagne reste cantonner au Nord du pays. Le Sud, conforté par les revenus importants générés par la culture du coton, est déterminée à préserver son mode de vie fondée sur l'exploitation des esclaves. En 1860, près de 4 000 000 d'esclaves travaillent dans les quinze États esclavagistes soit dans les champs de coton dans de très grandes plantations, soit dans les maisons des maîtres comme domestiques. Ils n'ont aucun droit et subissent des brimades et châtiments de la part de leurs maîtres blancs.
Sous l'impulsion d'abolitionnistes, d'écrivains et de philosophes tels que R.W. Emerson, Henry D. Thoreau ou Walt Whitman l'hostilité à l'esclavage grandit dans le Nord et devient un sujet de discorde entre le Nord et le Sud. C'est dans ce contexte de querelle qui divise le pays que l'élection présidentielle de 1860 voit arriver au pouvoir Abraham Lincoln, un républicain modéré. Son élection déclenche la colère des Etats du Sud. La catastrophe devient alors inévitable : en décembre 1860, l'État de Caroline du Sud fait sécession, quitte l'Union alors que Lincoln n'est même pas entré en fonction !

Une guerre de quatre ans

Après la Caroline du Sud, l'Alabama, la Géorgie, la Louisiane, le Texas, la Floride et le Mississipi rejoignent ce qui deviendra plus tard la Confédération des États d'Amérique avec Jefferson Davis comme président. Puis suivront l'Arkansas, le Tennessee, une partie de la Virginie et la Caroline du Nord. Lincoln, décidé à maintenir l'Union, veut mater cette rébellion. Ainsi débute une guerre qui va durer quatre ans, révéler de véritables chefs de guerre (Ulysses Grant pour le Nord et le Général Lee pour le sud) et faire environ 620 000 morts… Toutes les pertes ne viennent pas des champs de batailles, les historiens estiment à environ 200 000 les morts au combat, les autres meurent essentiellement de maladies (malaria, dysenterie…)
C'est une guerre totale qui se déroule sur terre et sur mer. Elle est la première guerre à être photographiée et médiatisée: des milliers de clichés de soldats, de champs de bataille rendent compte de la vie des soldats et de la violence des combats. Les noms de champs de batailles tels que Bull Run, Shiloh, Antietam ou Gettysburg marquent les esprits.
Mais au terme de quatre ans de guerre, la Confédération agonise, la victoire de l'Union est totale.

Bilan de la guerre

A la fin du conflit quatre millions d'esclaves, hommes, femmes, enfants, sont libérés. En avril 1865 lorsque le Président Lincoln marche dans les rues de Richmond, la capitale de la Confédération libérée la veille par Grant, il est acclamé par les Noirs comme le sauveur. Peu avant (janvier 1865), il avait fait voter le XIII è Amendement abolissant l'esclavage. Les objectifs fixés sont atteints : l'émancipation des esclaves est en marche et les États sécessionnistes ont rendu les armes. Dans cette guerre fratricide, le Sud a subi presque tous les dommages : la majorité des combats s'étant déroulée sur son sol, des villes entières ont été détruites, la production de coton a très fortement chuté et la disparition de l'esclavage a fait s'écrouler son système économique. Le Sud mettra des décennies à s'en remettre.

Les États-Unis sont de nouveau un État uni mais tous les problèmes ne sont pas résolus : les nouveaux affranchis vivent dans des conditions précaires, la vie politique américaine divisée pendant le conflit tente de reprendre sa vie d'avant –guerre et l'assassinat de Lincoln ne fait qu'aggraver et retarder cette reconstruction.

La guerre de Sécession

Histoire des États-Unis

L'esclavage aux États-Unis

Pour en savoir plus

Chargement...